vendredi 14 août 2020
Promotion Meilleur VPN 2020
Accueil Malwares Une nouvelle étude F-Secure sur les Ransomwares relate l'expérience utilisateur des victimes

Une nouvelle étude F-Secure sur les Ransomwares relate l’expérience utilisateur des victimes

Les auteurs de ransomwares (logiciels rançonneurs) ne sont pas complètement fermés au dialogue. Ces conclusions se basent sur une récente expérience détaillée dans le rapport F-Secure Evaluating the Customer Journey of Crypto-Ransomware and the Paradox Behind It (« Évaluation de l’expérience utilisateurs des victimes de logiciels rançonneurs, récit d’un paradoxe »).

Cette étude a pour but d’évaluer « l’expérience utilisateur » de cinq logiciels rançonneurs actuels, dès lors que s’affiche le message réclamant la rançon. Elle retrace les différentes interactions ayant lieu avec les pirates.

Plusieurs conclusions émergent de ce rapport :

  • Les interfaces utilisateur de logiciels rançonneurs les plus professionnelles ne sont pas nécessairement celles qui offrent le « suivi » le plus adapté.
  • Les pirates utilisant ransomware sont souvent disposés à négocier le prix de la rançon. Pour trois des quatre logiciels rançonneurs, ils se sont montrés prêts à négocier : la rançon a été revue à la baisse, de 29% en moyenne.
  • Les dates limites, quant à elles, ne sont pas nécessairement gravées dans le marbre. 100% des groupes contactés ont accordé un report de la date limite.
  • L’un des groupes a déclaré qu’une entreprise avait fait appel à lui pour hacker une autre entreprise.

Le rapport souligne également le paradoxe des logiciels rançonneurs : « D’un côté, les auteurs sont des criminels sans scrupules, mais de l’autre, ils doivent établir un degré relatif de confiance avec la victime et être prêts à offrir certains niveaux de « services » pour que cette dernière effectue finalement le paiement ». Les groupes utilisant des ransomware fonctionnent sur le modèle des entreprises : ils possèdent un site internet, une FAQ (Frequently Asked Questions – Foire aux questions), des « essais gratuits » pour le déchiffrement de fichiers et même un chat d’assistance.

Nous lisons chaque jour des histoires au sujet de logiciels rançonneurs… Dernièrement, le mot “épidémie” a été employé pour faire état de l’ampleur des attaques“, explique Sean Sullivan, Security Advisor chez F-Secure. “Nous avons voulu proposer une approche différente face à ces attaques en masse, et également rappeler aux particuliers et aux entreprises ce qu’il est possible de faire pour se protéger de ce type de menaces. Avant même d’être victime d’une attaque, il faut adopter plusieurs réflexes-clés : la mise à jour des logiciels, l’utilisation d’un bon logiciel de cyber protection, la vigilance face aux e-mails suspects et surtout, des sauvegardes régulières.

Pour plus d’informations, téléchargez le rapport et consultez la bande-dessinée informative correspondante.

ransomware_comic-strip_french_v021-page-001

UnderNewshttps://www.undernews.fr/
Administrateur et fondateur du site UnderNews

1 COMMENTAIRE

  1. […] Les auteurs de ransomwares (logiciels rançonneurs) ne sont pas complètement fermés au dialogue. Ces conclusions se basent sur une récente expérience détaillée dans le rapport F-Secure Evaluating the Customer Journey of Crypto-Ransomware and the Paradox Behind It (« Évaluation de l’expérience utilisateurs des victimes de logiciels rançonneurs, récit d'un paradoxe »).  […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -Express VPN

Derniers articles

Ransomware Maze : Après LG et Xerox, au tour de Canon d’être piégé

Le groupe de cybercriminels exploitant le ransomware Maze poursuit ses actions et agrandit son tableau de chasse en ajoutant Canon avec à la clé un vol de 10 To de données à l'entreprise après infection de ses systèmes informatiques.

400 vulnérabilités pourraient transformer 3 milliards de téléphones Android en espions

L'alerte est donnée : il existe plus de 400 vulnérabilités sur la puce Snapdragon de Qualcomm qui peuvent être exploitées sans l'intervention des propriétaires, explique Slava Makkaveev de Check Point.

Le gouvernement américain met en garde contre une nouvelle souche du virus chinois “Taidoor”

Les agences de renseignement américaines ont publié des informations sur une nouvelle variante du virus informatique vieux de 12 ans utilisé par les pirates informatiques parrainés par l'État chinois et ciblant les gouvernements, les entreprises et les groupes de réflexion.

Vacances d’été : profitez-en pour faire du ménage dans votre vie numérique

Après une longue période de confinement, et avant les vacances d’été, c’est le moment idéal pour effectuer un grand nettoyage ! Cela concerne aussi bien nos placards que notre vie numérique. Petit tour d'horizon et conseils pour se débarrasser de vos déchets  numériques.