Stuxnet a ralenti le programme nucléaire iranien

0

Le président iranien a fini par admettre qu’un programme informatique a bien eu une incidence sur l’avancée du nucléaire dans le pays.

Le ver informatique Stuxnet a été très médiatisé et nombre de sociétés de sécurité ont reconnu sa conception très élaborée. L’une de ses spécificités et d’exploiter quatre failles Windows ce qui est très rare. Généralement, une seule faille est exploitée par un malware.

La véritable cible de Stuxnet n’est pourtant pas Windows mais les systèmes de supervision industrielle et d’acquisition de données ( SCADA ) qui utilisent le logiciel WinCC de Siemens. Beaucoup de choses ont été dites sur Stuxnet, dont un développement par un État et un objectif d’espionnage, voire de sabotage du programme nucléaire iranien.

Jusqu’à présent, l’Iran avait admis une contamination par Stuxnet mais uniquement d’ordinateurs personnels d’employés travaillant à la centrale nucléaire de Busher, sans aucun impact sur le programme mené. Le président Mahmoud Ahmadinejad reconnaît finalement un problème plus important que Téhéran ne l’avait laissé entendre.

Selon des propos rapportés par Reuters, le président iranien a déclaré qu’ils, à savoir des ennemis de l’Iran, ” ont réussi à causer des problèmes à un nombre limité de nos centrifugeuses avec un programme informatique qu’ils ont installé dans du matériel électronique “. Plusieurs centrifugeuses d’enrichissement d’uranium ont donc bel et bien été affectées par un malware – et on imagine qu’il s’agit de Stuxnet qui n’est pas explicitement cité.

Mi-novembre, l’Iran avait suspendu une grande partie de ses activités d’enrichissement d’uranium. Mahmoud Ahmadinejad a ajouté que des experts ont découvert le programme informatique et remédié au problème.

Un consultant en informatique allemand, Ralph Langner, soutient que Stuxnet a été introduit en Iran par des entrepreneurs russes via des clés USB infectées. Selon lui, cette infection serait l’œuvre d’agents du Mossad.






Source : GNT

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.