Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android
CyberGhost VPN Promo

Les chercheurs spécialistes en malwares et experts en cyber-sécurité de Bitdefender ont développé un outil gratuit afin de stopper la propagation du malware CryptoWall 4.0.

Ce logiciel permet aux utilisateurs d’immuniser leurs ordinateurs et de bloquer les tentatives de chiffrement de fichiers. L’outil peut être installé et utilisé en tant que mesure préventive, comme un vaccin, exclusivement contre cette variante spécifique de ransomware. A noter que si l’ordinateur est déjà infecté par CryptoWall 4.0, ce vaccin n’aidera pas à désinfecter la machine.

Les pays ciblés jusqu’ici, identifiés par Bitdefender, incluent : la France, l’Italie, l’Allemagne, l’Inde, la Roumanie, l’Espagne, les États-Unis, la Chine, le Kenya, l’Afrique du Sud, le Koweït et les Philippines. Les serveurs de spam de CryptoWall 4.0 sont situés en Russie et le malware écrit en Javascript, télécharge le composant de ce ransomware depuis un serveur russe. Les investigations de Bitdefender révèlent aussi que l’algorithme de chiffrement utilisé est de l’AES 256. Seule la clef est chiffrée en RSA 2048, qui est un algorithme impossible à déchiffrer du fait de sa complexité, mais qui demande beaucoup de ressources. Les utilisateurs russes semblent être à l’abri. Le malware ne poursuit pas le chiffrement s’il détecte que la langue du clavier est le russe.

cryptowall-timeline

Dans la lignée de ses prédécesseurs, CryptoWall est rapidement devenu un succès financier pour ses créateurs. De récents chiffres montrent que les dommages liés à CryptoWall 3.0 s’élèvent à 325 millions de dollars, uniquement aux États-Unis. Ce succès a incité d’autres groupes de cybercriminels à écrire un nouveau code qui utilise des algorithmes de chiffrage plus sophistiqués. Par conséquent, il devient de plus en plus difficile pour les éditeurs d’antivirus de déchiffrer le code et de proposer une solution.

Bitdefender rappelle aux utilisateurs que cet outil agit comme une couche supplémentaire de protection, qui intervient en complément d’une solution antimalware. Les utilisateurs des solutions de sécurité Bitdefender 2016 sont d’ores et déjà protégés contre le chiffrement de CryptoWall. La nouvelle technologie anti-ransomware de Bitdefender, unique sur le marché, empêche le chiffrement de fichiers et documents personnels et protège ainsi contre tous les rançongiciels, même nouveaux et inconnus.

Vous pouvez téléchargez gratuitement via ce lien officiel le vaccin de Bitdefender contre CryptoWall 4.0. Les chercheurs en malwares de Bitdefender ont analysé un échantillon de nouvelles souches du malware et ont observé de nettes différences entre CryptoWall 4.0 et ses prédécesseurs.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 5,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , ,


Vos réactions

Ils parlent du sujet :

  1. Ransomware – Bitdefender dévoile u...

    […] Les chercheurs spécialistes en malwares et experts en cyber-sécurité de Bitdefender ont développé un outil gratuit afin de stopper la propagation du malware CryptoWall 4.0.  […]

  2. Ransomware – Bitdefender dévoile u...

    […] Ce logiciel permet aux utilisateurs d’immuniser leurs ordinateurs et de bloquer les tentatives de chiffrement de fichiers. L’outil peut être installé et utilisé en tant que mesure préventive, comme un vaccin, exclusivement contre cette variante spécifique de ransomware. A noter que si l’ordinateur est déjà infecté par CryptoWall 4.0, ce vaccin n’aidera pas à désinfecter la machine.Les pays ciblés jusqu’ici, identifiés par Bitdefender, incluent : la France, l’Italie, l’Allemagne, l’Inde, la Roumanie, l’Espagne, les États-Unis, la Chine, le Kenya, l’Afrique du Sud, le Koweït et les Philippines. Les serveurs de spam de CryptoWall 4.0 sont situés en Russie et le malware écrit en Javascript, télécharge le composant de ce ransomware depuis un serveur russe. Les investigations de Bitdefender révèlent aussi que l’algorithme de chiffrement utilisé est de l’AES 256. Seule la clef est chiffrée en RSA 2048, qui est un algorithme impossible à déchiffrer du fait de sa complexité, mais qui demande beaucoup de ressources. Les utilisateurs russes semblent être à l’abri. Le malware ne poursuit pas le chiffrement s’il détecte que la langue du clavier est le russe.  […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.