Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

NASK le registraire de domaine qui gère l’extension polonaise « .pl » de premier niveau a saisi plusieurs domaines utilisés dans des activités cybercriminelles, notamment la propagation de logiciels malveillants comme Waledac, distribué par le réseau de zombies Virut.

Selon l’équipe de la Pologne Computer Emergency Response, Virut a été détecté pour la première en 2006 et est devenu une menace sérieuse avec une taille estimée de plus de 300 000 ordinateurs infectés. NASK explique qu’il a commencé à prendre le contrôle de plus de 23 domaines polonais qui étaient utilisés pour faire fonctionner le réseau Virut. Le botnet Virut était responsable de 5,5% des infections fin 2012, ce qui en fait la cinquième e-menace actuelle.

Il a été déterminé que le botnet est composé de plus de 308 000 machines compromises de façon unique et que sa fonction principale est d’envoyer du spam et autres messages malveillants de façon automatique. Symantec a rapporté que 77 000 machines infectées par Waledac au sein du botnet Virut généreraient à elles seules une moyenne de 2 000 messages de spam par heure.

ExpressVPN

Le  combat lancé à l’encontre du botnet Virut illustre clairement les efforts et la volonté des autorités à faire descendre le taux de cybercriminalité mondiale. Combien de temps Virut restera à l’arrêt ? Cette donnée est inconnue pour le moment…

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 3,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , ,

Recherches en relation :

  • nask pologne

Vos réactions

Ils parlent du sujet :

  1. […] Pologne : Démantèlement du botnet Virut […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.