Les défenseurs des animaux se mettent au hacking

2

Ils voulaient voir supprimée une application du nom de “Dog Wars”, ils n’ont pas été entendus. Alors ils ont pris les armes, numériques, pour créer un malware.

Le code malicieux a été repéré par Symantec dans une ancienne version de Dog Wars (qui n’est pas sur l’Android Market). Ce jeu, très controversé, est à propos des combats de chiens. D’après la PETA, elle pourrait même être utilisée par des maîtres mal intentionnés pour apprendre à leurs chiens à se battre.

Les défenseurs des animaux ont vivement critiqué ce logiciel depuis plusieurs mois, et ont demandé sa suppression. Mais son éditeur a catégoriquement refusé de les écouter, et à continué de développer et de diffuser son jeu.

En réponse à cela, certains “hacktivistes” opposés à la souffrance animale ont décidé de changer de cible, et de s’attaquer aux utilisateurs du programme. Ils en ont ainsi crée une copie, similaire point par point à l’original, dans laquelle a été inséré le code baptisé “Dogbite” (morsure de chien) : un Trojan.

La version compromise est la bêta 0.981 (si l’originale est la beta 0.981 ; la frelatée est la “peta 0.981”). “Dès qu’un appareil infecté s’allume, un service appelé “Rabies” (la rage) se lance en fond et tente d’abonner le smartphone à un service d’alertes par SMS géré par la PETA“, afin de propager le message des droits des animaux, explique Symantec. On ne sait pas si l’application malicieuse a été crée par la PETA elle-même ou par l’un de ses supporters, isolé.

 

Source : L’Informaticien

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.