Hausse de 73 % de l’utilisation des logiciels espions depuis le début du confinement en France

0

Avast attire l’attention sur la menace croissante que représentent les applications de stalkerware.

Tribune – Avast, spécialiste mondial des produits de sécurité et de la confidentialité en ligne, révèle que l’utilisation des logiciels espions (spywares et stalkerwares) a augmenté en janvier et février. Ces applications sont des logiciels de localisation contraires à l’éthique. Les spywares sont des malwares dissimulés sous le couvert d’une application ou d’un programme téléchargé par l’utilisateur, et qui envoient des informations à un agent malveillant. Le stalkerware est quant à lui généralement téléchargé sur l’appareil d’une victime, à son insu, par une personne qu’elle connaît.

L’année dernière, Avast a protégé plus de 5 374 utilisateurs français et 165 049 utilisateurs du monde entier contre des applications susceptibles de les espionner. Le volume d’applications de stalkerware et spyware enregistré en janvier et février de cette année représente une augmentation de 73 % par rapport à la même période l’année dernière, avant la mise en place des restrictions liées au COVID-19.

Avast continue d’attirer l’attention sur la montée en puissance des stalkerwares, des logiciels contraires à l’éthique qui permettent de localiser une personne à son insu et sans son consentement. Le stalkerware permet à la personne malveillante d’accéder aux photos et aux vidéos personnelles de sa victime, d’intercepter des e-mails, des messages textes et des conversations, sur des applications telles que WhatsApp et Facebook, ainsi que d’écouter des appels téléphoniques et d’enregistrer des discussions sur Internet.

« La croissance des stalkerwares et des spywares est très préoccupante, alerte Jaya Baloo, RSSI chez Avast. Le stalkerware est une forme de harcèlement technologique, une menace croissante qui prive la victime de sa liberté physique et en ligne. Généralement installés secrètement sur les téléphones portables par de soi-disant “amis”, des conjoints jaloux et des ex-partenaires, les stalkerwares traquent la localisation physique de la victime, surveillent les sites visités, les SMS et les appels téléphoniques, portant ainsi atteinte à la liberté individuelle et à la liberté en ligne d’une personne ».

Avast est déterminé à identifier et à éradiquer la menace des stalkerwares. En 2019, les chercheurs en menaces mobiles d’Avast ont identifié 8 applications de stalkerware sur le Google Play Store et ont entrepris de les supprimer. Avast est en outre membre de la Coalition Against Stalkerware, une organisation intersectorielle qui s’engage à lutter contre les violences domestiques, la traque et le harcèlement en s’attaquant à l’utilisation des stalkerwares et en sensibilisant le public à ce problème.

« Nous sommes fiers de collaborer avec les membres de la Coalition afin de sensibiliser les individus au harcèlement technologique, de leur apprendre à y faire face et d’améliorer constamment les dispositifs de prévention de cette menace, » ajoute Jaya Baloo.

Voici quelques étapes élémentaires pour aider les individus à identifier la présence potentielle d’un stalkerware ou d’un spyware sur leurs appareils et ce qu’ils peuvent faire pour s’en prémunir.

Comment vous protéger contre les stalkerwares si vous pensez être à risque :

  • Sécurisez votre téléphone contre tout accès physique non autorisé : assurez-vous que votre téléphone ou votre appareil utilise une authentification à deux facteurs, comme un code pin et une deuxième forme de confirmation d’identité, telle qu’une sauvegarde d’e-mail ou une empreinte digitale.
  • Installez un antivirus fiable sur votre téléphone portable : un antivirus mobile de qualité traitera le stalkerware comme un programme potentiellement indésirable (PPI) et vous donnera la possibilité de le supprimer.

Comment reconnaître les signes :

  • Vous constatez que les performances de votre appareil se dégradent de manière soudaine et inattendue : vous pourriez observer des ralentissements ou des pannes ou blocages plus fréquents.
  • Vos paramètres ont été modifiés sans votre consentement : si vous voyez soudainement apparaître une nouvelle page d’accueil sur votre navigateur, de nouvelles icônes sur votre bureau, un moteur de recherche par défaut différent ou d’autres changements dont vous n’êtes pas à l’origine, il se pourrait que cela soit le fait d’un stalkerware.
  • Vous recevez des messages bizarres : un flot soudain de fenêtres pop-up ou de messages d’erreur provenant de programmes qui fonctionnaient jusqu’alors sans problème peut révéler la présence d’un spyware.
  • Votre facture comporte des appels inexpliqués.
  • L’auteur des faits a pu accéder physiquement à votre appareil.
  • Il sait ce que vous faites, où vous vous rendez et avec qui vous communiquez.

Comment supprimer manuellement les stalkerwares de votre téléphone :

  • Redémarrez votre téléphone en mode sans échec : maintenez le bouton d’alimentation de votre téléphone enfoncé pour afficher les options « Éteindre » et « Redémarrer ». Appuyez longuement sur l’option de mise hors tension et l’option de redémarrage en mode sans échec apparaîtra. Appuyez sur OK.
  • Supprimez toutes les applications suspectes : une fois redémarré en mode sans échec, ouvrez vos paramètres et appuyez sur Apps ou Apps & notifications. Parcourez vos applications et recherchez celles que vous ne reconnaissez pas.
  • Supprimez toutes les applications malveillantes : appuyez sur « Désinstaller » pour les supprimer de votre appareil. Si vous n’êtes pas sûr de la nature malveillante d’une application, recherchez le nom de l’application sur Internet pour voir si d’autres personnes ont signalé des problèmes à son sujet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.