Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Le FBI et divers agences de part le monde ont été sommé par le réseau social Facebook de passer à l’action afin de mettre fin aux agissements du botnet Butterfly qui avait à permis d’engranger près de 850 millions de dollars sur le dos de ses victimes !

Le botnet est un poids lourd dans son domaine : 11 millions de victimes infectées et près de 850 millions de dollars de chiffre d’affaires ! Le malware Butterfly affectait principalement les utilisateurs de Facebook depuis 2010 jusqu’en octobre 2012 et était sur le point de battre des records de revenus générés illégalement.

Le but du botnet était de collecter des informations bancaires et de cartes de crédit sur les machines infectées. En collaboration avec le FBI, plusieurs agences spécialisées dans la cybercriminalité ont remonté la piste des « botmasters » avec l’aide de l’équipe sécurité de Facebook qui a transmis des informations sur les causes de l’attaque, les attaquants et les personnes infectées. Les machines auraient été infectées par le malware Yahos lui-même relié au botnet Butterfly. 11 arrestations ont déjà eu lieu au Royaume-Uni, en Bosnie, en Croatie, en Macédoine, en Nouvelle-Zélande, au Pérou et aux USA. Le réseau était très bien organisé et comme vous pouvez le constater, étendu de part le monde !

Rappelons que plus tôt dans l’année Microsoft avait aidé à la neutralisation du botnet Zeus lequel avait infecté 13 millions de machines et dérobé environ 100 millions de dollars. De son côté Facebook avait déjà été infecté par un ver baptisé Ramnit qui avait dérobé des informations de connexion au site principalement en France et au Royaume-Uni.

Bitdefender

 

Source : L’Informaticien
Crédits image : Flickr, Thomas Bresson

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 4,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , ,


Vos réactions

Ils parlent du sujet :

  1. […] de part le monde (190 pays exactement). Rappelons que le malware avait été découvert en 2008 puis démantelé en décembre 2012 par les autorités […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.