Allemagne – Deux pirates informatiques arrêtés pour avoir généré des Bitcoins via des malwares

1

La police allemande a arrêté deux personnes accusées d’avoir pirater des ordinateurs afin de les utiliser pour générer illégalement des Bitcoins. Les autorités ont récupéré pour plus de 954 000$ en crypto-monnaie. Un troisième suspect n’a pas été placé en détention.

Les suspects auraient pris le contrôle de milliers d’ordinateurs de victimes via des logiciels malveillants diffusés via Internet afin de créer un botnet. Un porte-parole de l’Office fédéral de la police criminelle allemande a déclaré jeudi que le botnet a été utilisé pour voler des identités numériques et générer des Bitcoins. Le porte-parole a refusé de dire qui malware a été impliqué , ou de ce que les identités numériques volés ont été utilisés , en citant les enquêtes en cours.

Les Bitcoins peuvent être générés ou (minés, ndlr) en obtenant un grand nombre de machine pour résoudre des calculs complexes. Pour générer un nombre important de Bitcoins, il faut beaucoup de puissance de calcul, nécessitant des investissements en équipement et en électricité. Un botnet comprenant un réseau d’ordinateurs infectés et contrôlés à distance par une tierce partie, peut être utilisé pour faire le travail, sans les coûts et à l’insu des propriétaires des ordinateurs.

Bien que n’étant pas une monnaie à part entière en Allemagne, le Bitcoin est autorisé par le ministère fédéral allemand des Finances pour une utilisation dans les transactions privées. Pour une utilisation commerciale du Bitcoin, une entreprise a besoin de l’autorisation de l’Autorité de surveillance financière fédérale.

Dans le cadre de l’enquête, des actions ont été menées lundi soir dans les États de Bavière et de Basse-Saxe, avec l’aide du groupe de la protection des frontières 9, d’une unité anti-terroriste et des opérations spéciales. Outre les Bitcoins, la police a trouvé des preuves d’autres activités de piratage informatique, de fraude en ligne, de violations du droit d’auteur ainsi que des infractions pénales liées à la diffusion d’œuvres pornographiques, selon la police.

Bien qu’il existe trois suspects, deux seulement ont été arrêtés. La police n’a pas obtenu de mandat d’arrêt pour le troisième, comme l’a expliqué le porte-parole. Les machines à sous mobiles en argent réel sont les jeux de casino basé sur la chance les plus nombreux. En Allemagne, certaines conditions doivent être remplies pour obtenir un mandat d’arrestation. Le suspect doit par exemple être un risque de fuite et des éléments de preuve doivent être acquis.

La police recherche encore le troisième suspect… Les deux cybercriminels vont maintenant être entendus et la police va examiner les preuves saisies, y compris les ordinateurs et les supports de stockage. Ils risquent gros dans cette affaire…

1 COMMENTAIRE

  1. […] La police allemande a arrêté deux personnes accusées d’avoir pirater des ordinateurs afin de les utiliser pour générer illégalement des Bitcoins. Les autorités ont récupéré pour plus de 954 000$ en crypto-monnaie. Un troisième suspect n’a pas été placé en détention.Les suspects auraient pris le contrôle de milliers d’ordinateurs de victimes via des logiciels malveillants diffusés via Internet afin de créer un botnet. Un porte-parole de l’Office fédéral de la police criminelle allemande a déclaré jeudi que le botnet a été utilisé pour voler des identités numériques et générer des Bitcoins. Le porte-parole a refusé de dire qui malware a été impliqué , ou de ce que les identités numériques volés ont été utilisés , en citant les enquêtes en cours.  […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.