Alerte sécurité – Le cheval de Troie bancaire Zeus est de retour via Facebook

0

Après une période d’accalmie, l’activité du malware bancaire Zeus a repris de plus belle ces dernières semaines, selon des experts en sécurité. Le cheval de Troie a élu domicile sur Facebook, à travers de fausses publicités.

D’après une étude de l’entreprise Trend Micro, le virus Zeus, d’abord apparu en 2007, ferait actuellement son grand retour sur Facebook pour accéder aux données bancaires de ses victimes.

D’après Trend Micro, « des variantes de Zeus ont surgi dans le début du mois de février et continuent d’être actives jusqu’à ce mois-ci ». Cette résurgence du virus serait due à de nombreux faux profils sur Facebook postant des liens sur des pages de fans comme celle de la NFL, le championnat de football américain. Le New York Times, qui rapporte l’information, signale que l’information a été rapportée à Facebook mais que le réseau social « n’écoute pas » les alertes envoyées notamment par Eric Feinberg, fondateur des « Fans Contre les Entreprises de Contrefaçon » (FAKE en anglais).

ZBOT-2013

Lorsque le virus Zeus et ses dérivés s’attaquent à un ordinateur, ils restent en sommeil jusqu’à ce que l’utilisateur accède à un site bancaire puis transmettent ses identifiants et mots de passe à une organisation criminelle russe, Russian Business Network.

Vous l’aurez compris, la prudence est de mise sur Facebook, où tous les liens malveillants ne sont pas signalés comme tels.

Pour se protéger de Zeus, veillez à ne pas cliquer sur un lien dont vous n’êtes pas certain de l’origine ou dont vous ne connaissez pas l’émetteur et vérifiez que le site de votre banque est bien sécurisé et utilise une authentification en deux étapes. De plus, vous devez toujours posséder un logiciel antivirus à jour sur votre machine, qui pourrait s’avérer très utile, surtout si la souche du malware est ancienne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.