lundi 10 août 2020
Promotion Meilleur VPN 2020
Accueil Lois La taxe sur la publicité en ligne adoptée au Sénat

La taxe sur la publicité en ligne adoptée au Sénat

Les sénateurs ont adopté une taxe de 1 % sur les achats de publicité en ligne par les entreprises françaises. Le Sénat se penche aujourd’hui sur la taxation des flux e-commerce de toute nature entre professionnels.

Sans surprise, les sénateurs ont adopté lundi en séance plénière l’amendement (devenue article 11 bis B) présenté par le rapporteur Philippe Marini, sur la taxation des dépenses publicitaires en ligne des entreprises françaises.

L’objectif du législateur était de capter une part des revenus de Google et des autres gros vendeurs de publicité sur Internet, domiciliés à l’étranger. Mais par pragmatisme, et pour respecter les conventions internationales en matière de fiscalité, le Sénat a préféré imposer à la source, en prélevant une taxe de 1 % sur les sommes versées aux services en ligne. Ce qui ne touchera pas aux revenus des Google et consorts, mais ajoutera un poids fiscal supplémentaire sur les entreprises françaises par rapport à leurs homologues étrangères. En pratique, la taxe sera recouvrée annuellement selon les mêmes modalités que la TVA. Mais elle sera sans doute encore plus difficile à contrôler pour les services fiscaux.

Même si elle est très contestable et qu’elle cherche à pénaliser la modernité plutôt qu’à l’encourager, cette nouvelle taxe n’est en soi pas dangereuse ni scandaleuse. Beaucoup moins, en tout cas cas, qu’un autre taxe qui devrait être examinée ce mardi. Elle prévoit de taxer toutes les transactions e-commerce entre entreprises (B2B), à hauteur de 0,5 % des dépenses.

Extrêmement large, elle viserait toutes les “dépenses engagées pour l’achat de toute fourniture de biens ou services effectué au moyen d’une communication électronique“, ce qui touche aussi bien l’achat de cartouches d’imprimantes sur Internet que les factures téléphoniques, les achats de publicité (encore), les billets d’avion, etc., etc. Son adoption serait une véritable catastrophe économique, justifiée par M. Marini par le fait que l’entreprise qui achète en ligne “peut légitimement supporter une imposition supplémentaire, car elle supporte des charges moins importantes que celles acquittées par les entreprises traditionnelles“.

Dans tous les cas, les amendements votés par le Sénat pourront être retoqués en Commission mixte paritaire, lorsque députés et sénateurs seront amenés à concilier leurs positions pour l’adoption d’un texte final.


Source : Numerama, Guillaume Champeau
UnderNewshttps://www.undernews.fr/
Administrateur et fondateur du site UnderNews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -Express VPN

Derniers articles

Vacances d’été : profitez-en pour faire du ménage dans votre vie numérique

Après une longue période de confinement, et avant les vacances d’été, c’est le moment idéal pour effectuer un grand nettoyage ! Cela concerne aussi bien nos placards que notre vie numérique. Petit tour d'horizon et conseils pour se débarrasser de vos déchets  numériques.

36% des Millenials se moquent de la sécurité en ligne

La sécurité en ligne s’impose comme le facteur le plus important pour les Millenials lorsqu’on parle d’usages numériques à la maison. Pourtant, si cette...

Le VPN sans logs d’HMA adoubé par VerSprite, société indépendante de conseil en cyber-risque

La politique de non-collecte et de non-conservation des données d’HMA a reçu la meilleure note possible, suite à l’évaluation des facteurs relatifs à la vie privée indépendante.

Nom d’entreprise : comment réussir à trouver le meilleur ?

L’un des plus grands casse-têtes des nouveaux entrepreneurs est de choisir un nom qui accroche et vend en même temps leurs produits ou services. Élément de l’identité individuelle de l’entreprise, il reflète l’originalité et la philosophie de celle-ci. Vous vous demandez comment bien choisir un nom pour votre entreprise ? Voici quelques conseils.