Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

L’éditeur russe de solutions de sécurité n’a pas apprécié que la BSA soutienne l’US Stop Online Piracy Act.

S’il était voté, ce projet de Loi permettrait le blocage de sites Internet, et leurs propriétaires seraient tenus responsables pour tout contenu y étant posté. Les partisans de l’Internet libre s’y opposent vivement, tandis que les ayant droits plaident en sa faveur.

La Business Software Alliance combat les infractions du copyright et les contrefaçons. Mais, si elle soutenait totalement le SOPA au départ, elle a ensuite critiqué certains de ses détails (tout en maintenant que l’idée était bonne, mais qu’elle devait être améliorée). Ce qui n’a pas été suffisant aux yeux de Kaspersky, qui a résilié son adhésion à la BSA.

Bitdefender

L’entreprise souhaite clarifier la situation et montrer qu’elle ne soutient pas le SOPA“, a-t-elle expliqué dans un communiqué de presse, ajoutant qu’elle pensait de plus que “l’initiative SOPA serait plutôt contre-productive pour les intérêts du public“. L’Alliance se défend et affirme que “le but du SOPA est d’empêcher les pirates de tirer des bénéfices de leurs vols. Nous pensons qu’il s’agit là de la bonne approche“.

Kaspersky ne sera plus membre de la BSA à partir du 1er janvier 2012.

Regroupant environ 35 membres principalement éditeurs et développeurs de logiciels (Intel, Dell et Apple sont également adhérents), la Business Software Alliance se présente comme « la principale organisation consacrée à la promotion de la légalité et de la sécurité de l’environnement numérique ».

 

Source : L‘informaticien

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...

Mots clés : , , , , , ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.