Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Le très controversé SOPA (Stop Online Piracy Act) n’est vraiment pas populaire. Avant même qu’il ne soit mis en vigueur, une extension du navigateur de Mozilla permet déjà de le contourner. Habile.

Le texte de loi américain, qui n’est encore qu’à l’état de projet, est actuellement examiné par les instances compétentes. Il n’est guère populaire auprès du public. Il prévoit -pour lutter contre le piratage- le blocage de sites Internet, lorsque ceux-ci seront jugés comme perpétrant des violations de copyright. Il n’a pas encore été adopté, et n’a donc jamais été appliqué.

Pourtant, des internautes ont déjà pris les devants. Un développeur en particulier, TamerRizk, vient de mettre en ligne un logiciel qu’il a codé. Il s’agit de DeSopa, un plug-in pour Firefox qui utilise la technique de l’évasion DSN pour contrecarrer les mesures techniques employées par SOPA. Autrement dit, le module contourne le blocage des sites.

Bitdefender

Ce logiciel est une preuve de concept que SOPA n’aidera pas à prévenir le piratage. Implémenté comme extension de Firefox, il contacte simplement des DNS offshore pour obtenir l’adresse IP de n’importe quel site, et permet alors d’y accéder directement depuis cette IP“, explique TamerRizk, sur la page Mozilla dédiée à son add-on.

Plusieurs grands acteurs du Web sont opposés à SOPA, dont Google et Twitter.

 

Source : L’Informaticien

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 4,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , ,


Vos réactions

Ils parlent du sujet :

  1. […] jQuery("#errors*").hide(); window.location= data.themeInternalUrl; } }); } https://www.undernews.fr – Today, 11:13 […]

  2. […] soit mis en vigueur, une extension du navigateur de Mozilla permet déjà de le contourner. Habile.Via https://www.undernews.fr Partager cet […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.