#StopWatchingUs : Une marche à Washington pour protester contre la surveillance de masse

0

Les Américains sont descendus dans la rue, à Washington ce week-end, pour protester contre « la surveillance de masse », dénoncée par l’ancien agent de la NSA, Edward Snowden. Ce dernier a adressé un message aux manifestants.

Samedi, des milliers de personne ne sont rassemblées près du Capitole, à Washington, dans le cadre d’un événement baptisé « Stop Watching Us » (à suivre sur Twitter : #StopWatchingUs). Cette marche de protestation visait la « surveillance de masse » du service de renseignement américain, la NSA, surveillance largement dévoilée ces derniers mois grâce aux documents fournis par Edward Snowden.

Les manifestants, de toutes tendances politiques, provenaient de divers partis et groupements américains : American Civil Liberties Union, Green Party, Color of Change and Daily Kos to the Libertarian Party, FreedomWorks, Young Americans for Liberty… Au-delà des militants politiques, étaient également présents les défenseurs des lanceurs d’alerte, des artistes, ainsi que de simples citoyens.

L’événement était soutenu par Eletronic Frontier Foundation, Demand Progress, Mozilla, Mega, Reddit et même la marque de crème glacée Ben & Jerry’s. La date de cette marche n’était pas anodine : c’était précisément le jour du douzième anniversaire du Patriot Act, la loi antiterroriste américaine.

La journée a été marquée par la lecture d’une déclaration d’Edward Snowden, physiquement absent mais qui avait transmis un message aux manifestants. Son discours a été lu par Jesselyn Radack, l’ancienne conseillère éthique du ministère de la Justice : « Cela n’a rien à voir avec le parti rouge ou le parti vert, et encore moins avec le terrorisme. Il s’agit d’être capable de vivre dans une société libre et ouverte (…) Les membres du Congrès et les représentants du gouvernement sont censés être au service des citoyens, pas des enquêteurs privés. (…) Nous assistons à un moment où les gens ordinaires – des écoles secondaires aux hautes fonctions – se lèvent pour s’opposer à une tendance dangereuse au sein du gouvernement », a lu Jesselyn Radack.

 

Article original : L’Informaticien
Crédits image : Flickr, swu dc

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.