Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Sur fond de bataille juridique suite à l’instauration d’une taxe quotidienne sur l’utilisation des réseaux sociaux dans le pays, le gouvernement ougandais a décidé de bloquer les VPN, seul moyen de contourner la nouvelle taxe.

Voici donc un pays de plus dans le monde qui déclare la guerre aux fameux VPN, les réseaux privés virtuels, permettant sécurité, anonymat et liberté en ligne.

La situation est tendue en Ouganda : en effet, depuis le 1er juillet 2018, une taxe quotidienne sur l’utilisation de plus de 50 réseaux sociaux dont Facebook, WhatsApp, Twitter ou Instagram a été instaurée par le président Yoweri Museveni, qui souhaitait au début purement et simplement interdire l’usage et l’accès aux réseaux sociaux. La taxe s’élève à 200 shilling par jour. Cela paraît petit mais la connexion est déjà chère en Ouganda, où chaque Mo de données se paie au prix fort…

Via cette mesure de blocage des VPN, le gouvernement entend donc contraindre les internautes ougandais au paiement de cette taxe, en supprimant toutes les voies de contournement technique. Le directeur de l’Uganda Communications Commission (UCC), Godfrey Mutabazi s’est exprimé en ce sens :

« Nous avons une technologie qui va bloquer les services VPN afin que personne n’esquive les taxes. Différents systèmes VPN continuent d’avoir des fonctionnalités plus avancées pour contourner les mesures de répression gouvernementales, mais les gouvernements du monde entier ont trouvé comment les bloquer… Nous avons actuellement tous les systèmes nécessaires pour bloquer les réseaux privés virtuels et le gouvernement n’a pas qu’à ordonner le blocage pour qu’il soit déployé. »

Notons que les principaux fournisseurs d’accès du pays se sont dits pour et ont proposé leur aide pour un blocage généralisé :

« Les VPN constituent une méthode globale d’accès aux services Internet tout en masquant la nature du service Internet utilisé. C’est parce que ces VPN peuvent être utilisés pour accéder indirectement aux réseaux sociaux que le gouvernement a inclus ces sites comme étant soumis à la taxe OTT. Malheureusement, la création d’un service VPN est relativement facile et a lieu en dehors des frontières ougandaises. Pour cette raison, les opérateurs bloqueront l’accès aux VPN que les autorités déclarent être utilisés pour les services OTT, sauf si le consommateur a payé sa taxe OTT ».

HMA Pro VPN

Bref, la censure dans le monde n’est pas prête de reculer ! Et ne parlons même pas de la Neutralité d’Internet…

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...

Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.