Orange – Bientôt une surveillance de masse sur son réseau ?

4

Selon The Intercept, France Telecom serait allé un peu trop loin en laçant une surveillance de masse sur l’ensemble de son réseau. Cela a été détecté alors que l’opérateur national s’est massivement équipé de cartes d’analyse du trafic fabriquées par Endace, en même temps que des sociétés de surveillance britanniques.

La France est soit-disant le pays des valeurs fondamentales républicaines et des libertés… Mais la peur de l’Etat face au numérique rendrait-elle cela caduc ? On dirait bien, surtout lorsque l’on apprend que l’opérateur national Orange s’est équipé en hardware rendant possible l’analyse en profondeur des paquets qui transitent sur son réseau !

C’est The Intercept qui a mis en lumière cette affaire. La lutte contre le terrorisme ayant comme toujours bon dos pour imposer une surveillance massive toujours plus oppressante sur les citoyens. Le numérique représente un énorme atout quotidien pour des millions de personnes mais il faut reconnaître que des abus y sont aussi commis en masse… une raison suffisante pour espionner l’ensemble de la population ? Pas sur !

En France, on sait déjà que l’étau de la surveillance se resserre d’année en année sur les citoyens, notamment avec des écoutes généralisées. Mais l’analyse profonde des paquets sur le réseau serait une nouveauté. Cette fois, il s’agit d’Orange qui est pointé du doigt par The Intercept pour s’être approvisionné en cartes d’analyse réseau chez Endace, une société fournissant du matériel d’espionnage sophistiqué aux gouvernements. Par ailleurs, on apprend aussi que les services secrets britanniques (GCHQ) auraient eux aussi fait le plein de cartes semblables en même temps… mais pas que ! En effet, le Maroc, l’Australie, le Canada et les Etats-Unis sot aussi cités.

endace-product

Deep Packet Inspection (DPI)

Le but de ces cartes est d’analyser en profondeur l’ensemble des communications du réseau paquet par paquet.Cela permet à l’opérateur non seulement d’auditer la sécurité de son réseau mais aussi de déployer une surveillance de masse.

Cela intervient dans un climat tendu où les français s’inquiètent de plus en plus pour leur vie privée et leur sécurité, et où le chiffrement est pointé du doigt par le gouvernent. Bref, France Telecom devra sans nul doute s’expliquer sur cette révélation inquiétante. La transparence ne semble pas être optimale chez Orange, ce qui est un mauvais point, surtout lorsque l’on connait son projet imminent de lancement de sa propre banque.

Notons que l‘opérateur s’était déjà fait remarqué il y a une dizaines de jours en bloquant d’importants sites par erreur (dont Google) et en redirigeant ses abonnés vers une page du ministère de l’Intérieur leur expliquant qu’ils avaient tenté de visiter un site terroriste…

4 Commentaires

  1. […] Selon The Intercept, France Telecom serait allé un peu trop loin en laçant une surveillance de masse sur l'ensemble de son réseau. Cela a été détecté alors que l'opérateur national s'est massivement équipé de cartes d'analyse du trafic fabriquées par Endace, en même temps que des sociétés de surveillance britanniques.  […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.