Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Voila que le candidat de « En Marche ! » se trompe de cible lors d’un discours présentant son projet de lutte contre le terrorisme. En s’en prenant au chiffrement de manière général sur Internet, les experts montre sa bêtise en se trompant de cible…

Alors que le candidat à la Présidentielle Emmanuel Macron à présenté son projet de lutte contre le terrorisme, il s’avère qu’il se trompe de cible en s’en prenant aux géant de l’Internet (Google, Apple, Facebook, Twitter, etc) et au chiffrement qui, rappelons-le, est le pilier de la sécurité en ligne aujourd’hui.

« Si je suis élu, la France lancera dès l’été une initiative majeure en direction des grands groupes de l’Internet, pour qu’ils acceptent une procédure de réquisition légale de leurs services cryptés en matière de lutte contre le terrorisme« , a affirmé Emmanuel Macron.

Bien entendu, le candidat visait par ses propos les services de messagerie sécurisée chiffrée de bout-en-bout tels que WhatsApp, Telegram, Skype ou encore Signal, souvent impliqués dans les conversations terroristes dans les médias.

A l’heure actuelle, aucune loi oblige les fournisseurs à communiquer les clés de chiffrement, ce qui est d’ailleurs impossible lors de réquisitions judiciaires puisqu’ils ne les connaissent même pas (elles sont sur les appareils des utilisateurs uniquement). Résultat, à moins d’interdire purement et simplement le chiffrement (ce qui détruirait tout commerce sur Internet), ou d’obliger les fournisseurs à implémenter un backdoor ou une clef universelle de déchiffrement (et donc une faille de sécurité rendant la sécurité de l’application caduque) dans chacune des applications utilisant le chiffrement, il n’y a pas de solution miracle ! Sauf bien entendu d’interdire ce type d’application en France… mais comment contrôler les installations ? La partie semble perdue d’avance.

Plusieurs experts en sécurité ont réagit vivement aux propos d’Emmanuel Macron en les qualifiant d’impossible et de non-sens, ce qui démontre la totale incompréhension du sujet par le candidat.

En France, Emmanuel Macron évoque la possibilité de mettre en place des amendes pour les entreprises qui ne se plieraient pas aux demandes des autorités. Mais quid des sociétés étrangères ? Quid des sociétés ne détenant aucune clé de chiffrement ? Le mystère plane toujours.

PIA VPN

Bref, cela remet au goût du jours les vastes débats sans fin sur le chiffrement, que se soit en France, en Europe ou aux Etats-Unis…

 

Source : France24

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, note : 4,50 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , ,


Vos réactions