Un hacker de génie extradé vers les États-Unis

3

Jusqu’à présent emprisonné près de Marseille, à Luynes, Vladislav Anatolievich Horohorin alias « BadB » va très prochainement quitter sa cellule pour être entendu aux États-Unis. Loin d’être connu du grand public, ce hacker de 27 ans est pourtant à l’origine de l’un des piratages les plus lucratifs et sophistiqués de ces dernières années.

Ce hacker israélo-ukrainien, classé dans le « top 5 » des cybercriminels les plus recherchés par le FBI et la CIA, est le fondateur du site CarderPlanet, qui centralisait les données de centaines de cartes bancaires du monde entier et où ce dernier avait mis en place un système de vente de coordonnées bancaires. Sur les forums du site, de nombreux pirates provenant des quatre coins du globe échangeaient des idées et des techniques de piratage de cartes bancaires.Malheureusement pour lui, en 2010, BadB est arrêté à Nice et son réseau démantelé. Les dégâts commis par le hacker se chiffrent en millions d’euros pour des banques du monde entier, dont on retiendra les 9,5 millions de dollars retirés à des distributeurs de la Royal Bank of Scotland, du jamais vu dans l’histoire du piratage de carte bancaire.

Guilhem Giraud, directeur d’Info Protection Solutions (société protégeant les données informatiques des entreprises et collectivités), admet que « c’est du très très haut niveau. Cette attaque a été permise par une carence de sécurité dans l’installation du Hardware Security Module (HSM) – le système de cryptographie du réseau bancaire, NDLR – de la banque mais il y a peu de hackers avec un tel savoir faire dans le monde« .

Pour l’heure, les banques n’ont plus à craindre les attaques de BadB, puisqu’il sera prochainement jugé devant un tribunal américain, où il encourt une peine de 12 ans de prison et 500 000 dollars d’amende.

Sources : Le Figaro, Minutebuzz

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.