Skimming – 4 ans de prison pour un mafieux bulgare pour piratage de carte bancaire en France

2
ATM - DAB

Un pirate informatique bulgare, considéré comme un membre important de la mafia, est un spécialiste de la carte bancaire. Le chef bulgare est reconnu coupable d’avoir détourné et ré-encodé des milliers de cartes bancaires françaises.

C’est le Midi Libre qui publie la nouvelle. Nikolay Todorov, 37 ans, est un mafieux des pays de l’Est qui vient d’être jugé pour avoir orchestré un réseau de piratage de données bancaire à partir du territoire français. Son réseau local écumait les distributeurs automatiques de billets (DAB) piégés par des skimmeurs. Extradé en France, l’homme est accusé d’avoir fait travailler quatre personnes dans l’hexagone, malgré le fait qu’il le nie devant le tribunal correctionnel de Montpellier, auquel il affirme fièrement « Non, je n’ai peur de personne« .

D’après l’enquête, Torodov dirigerait le trafic et serait à la tête de l’organisation mafieuse. Tout a débuté en janvier 2012 après le piratage d’un distributeur automatique de billets situé dans l’hypermarché Carrefour de Saint-Jean-de-Védas. Un client découvre, par hasard, un skimmeur, un appareil dédié à la copie de carte bancaire.

Plusieurs milliers de CB vont être ainsi copiées dans toute la France, de Toulouse, au Mans, en passant par La Rochelle. Le tout pour un préjudice évalué à près de 500 000 €. Les écoutes téléphoniques vont permettre de découvrir que Nikolay Todorov contrôlait son affaire juteuse depuis Varna, au bord de la mer Noire. Les informations volées étaient envoyées, via Skype, afin de ré-encoder des cartes bancaires vierges. Ensuite, les cartes étaient utilisées pour des retraits d’espèces partout dans le monde, dont une bonne partie à Beverly Hills. L’argent volé n’a jamais été retrouvé.

Les enquêteurs ont pu retrouver des traces de nombreuses transactions effectuées par Torodov via Western Union afin de payer toutes les dépenses de voyage de cinq complices. Parmi eux, Doychin Vasilev était le chef en France. Les quatre autres avaient des missions précises : poser le skimmer, l’enlever, surveiller, tandis que le dernier, l’informaticien, supervisait l’escroquerie.

Nikolay Todorov écope de 4 ans de prison ferme et les autres petites mains de trente mois ferme.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.