Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

C’est une première, la justice turque va devoir se prononcer sur la culpabilité ou non de dix personnes arrêtées pour avoir piraté divers sites nationaux. Ce sont les membres du groupe RedHack, accusés de crimes terroristes.

Le procès s’est ouvert lundi 26 novembre dans un tribunal d’Ankara et l’accusation réclame des peines d’emprisonnement allant de 8 à 24 ans. Les dix pirates informatiques du groupe RedHack sont accusés d’appartenir à une organisation terroriste armée, d’avoir obtenu illégalement des documents confidentiels et des renseignements personnels ainsi que d’avoir accédé à des systèmes d’information sans autorisation.

Bitdefender

RedHack est accusé entre-autre d’avoir attaqué des sites de l’armée, de la Direction des renseignements, du Conseil de recherche scientifique et technique de Turquie, des groupes de télécommunications turcs et de la compagnie aérienne turque, Turkish Airlines. Un membre du groupe, qui se présente sous le nom de Manyak au journal turc Radikal, dénonce lui l’attitude ambigue de son pays : il poursuit ses pirates mais « accueille, défend et encourage les hackers nationalistes et intégristes qui s’attaquent à des sites allemands, français, suisses ou américains. »

Affaire à suivre, attendons que la sentence soit prononcée…

 

Source : 01Net

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 5,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.