Le groupe de pirates RedHack risque jusqu’à 24 ans de prison pour crimes terroristes

3
Prison pour le groupe de pirates informatique RedHack

Dans le cadre d’une enquête lancée par Ba?savc?vekilli?i à Ankara le 20 mars, sept personnes ont été arrêtées, dont des étudiants. 13 chefs d’accusation présentés par le bureau du procureur d’Ankara ont été adoptés par la Haute Cour criminelle. RedHack risque 24 ans d’emprisonnement pour crime terroriste.

RedHack, un groupe de pirates turcs, s’est vu ciblé par une demander de peine d’emprisonnement allant de 8 à 24 ans pour ses membres considérés comme « des membres d’un groupe terroriste ».

Les suspects sont tous les trois en état d’arrestation : Duygu Kerimoglu, Alaattin Karagenç et U?ur Cihan Oktulmu?, et ce depuis déjà sept mois. Ils sont accusés d’appartenance à une organisation terroriste armée, d’obtention illégale de documents confidentiels et de renseignements personnels ainsi que d’accès à des systèmes d’information sans autorisation.

RedHack, qui est affilié avec le groupe international des Anonymous, avait attaqué il y a quelques temps des sites appartenant à la Fédération turque de football (TFF), à l’Organisation nationale de renseignement (MIT), au Conseil de recherche scientifique et technique de Turquie (TUBITAK), au Commandement de la Force terrestre , au Commandement des forces aériennes, aux télécommunications truc Türk Telekom et aussi à un certain nombre d’autres institutions.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.