Finances – 3 inculpations pour piratage informatique aux USA

1
25

La justice américaine inculpent trois cybercriminels qui s’en sont pris l’année dernière au monde de la finance, dont JPMorgan Chase & Co. Ils seraient à l’origine de plusieurs cyberattaques ravageuses.

La justice américaine a annoncé mardi avoir inculpé trois israéliens pour leur rôle présumé dans une attaque informatique de grande ampleur visant des institutions financières dont JPMorgan, le Wall Street Journal, TD Ameritrade Holding Corp, News Corp, Fidelity Investments et les courtiers Scottrade et E*Trade Financial. Ce sont en tout pas moins de 12 entreprises et institutions qui ont été touchés par les attaques du groupe, toutes réparties sur le territoire des Etats-Unis (New York, Boston, Omaha, St. Louis, Charlotte, etc).

Les trois pirates informatiques de nationalité israélienne, Gery Shalon, Joshua Samuel Aaron et Ziv Orenstein ont été arrêtés en juillet et ont fait l’objet de 23 inculpations pénales exactement, comprenant le piratage informatique, la fraude boursière, la fraude électronique, le vol d’identité, les paris illégaux sur internet et l’association de malfaiteurs en vue de blanchiment d’argent. D’après le dossier, l’un d’entre eux avait des liens en Russie, après y avoir vécu. Le gang de cybercriminels avait pu générer des profits illégaux de plusieurs centaines de millions de dollars.

Rappelons que le piratage des réseaux informatiques de la banque JPMorgan Chase a affecté les données de 83 millions de ses clients (dont 7 millions de PME), ce qui en fait la plus lourde infraction de ce type jamais commise. JPMorgan a confirmé que l’inculpation était bien liée à cette cyberattaque, tout en ajoutant que la banque coopérait avec la justice américaine pour lutter contre la cybercriminalité. Affaire à suivre…

 

Crédits image : Flickr, CC By Michael Premo, JPMorgan Chase

1 COMMENTAIRE

Les commentaires sont fermés.