vendredi 14 août 2020
Promotion Meilleur VPN 2020
Accueil Hacking Etude Google - Comment les cybercriminels piratent vos données personnelles

Etude Google – Comment les cybercriminels piratent vos données personnelles

Une vaste étude signée Google et Berkeley démontre que 15% des internautes ont déjà été victimes d’un piratage de compte en ligne ou d’une usurpation d’identité. Phishing, keylogger, tout y passe et est passé au crible.

Comment votre compte Google fini-t-il entre les mains des pirates informatiques ?

Google, de part sa position dominante sur le Web, est en mesure de lutter de front contre le phénomène de “prise d’otage numérique” et compte bien aider les internautes à se protéger en leur donnant les bons conseils à suivre. L’étude conjointe, qui aura durée 1 an (entre mars 2016 et mars 2017), révèle par ailleurs sans surprise que ce sont les comptes protégés par des mots de passe faibles qui sont les plus exposés et que les attaque par phishing restent les plus dangereuses.

Combien de comptes Google sont touchés par des tentatives de piratage régulières ? Quelles méthodes s’avèrent les plus dangereuses ? Voici les questions que beaucoup se posent aujourd’hui sans pour autant disposer d’éléments de réponse probants. Or, cette étude d’un an menée conjointement entre Google et  l’université de Californie à Berkeley vient de livrer ses résultats. Ils se sont notamment appuyé sur le DarkNet, où se trouvent pas loin de 2 milliards d’identifiants et mots de passe issus de fuite de données plus ou moins massives…

Plus de 3 milliards de comptes usurpés par an

On y apprend que près de 250 000 identifiants et mots de passe de comptes Google sont dérobés en moyenne toutes les semaines et que la méthode la plus efficace pour les cybercriminels reste le traditionnel phishing (hameçonnage), qui consiste à duper l’internaute en usurpant l’identité d’un entreprise ou d’un service fiable pour le convaincre de partager ses informations de connexion.

Google a également constaté que les outils des attaquants cherchent en plus à collecter des données sensibles, comme le numéro de téléphone associé au compte, l’adresse IP et la localisation de la victime. 

« Au total, ces sources nous ont aidé à identifier 788 000 informations d’identification volées via les keyloggers, 12,4 millions volées via le phishing et 3,3 milliards d’informations exposées à cause des fuites de données subies par des services tiers », indique Google.

Pour se protéger, Google recommande l’usage de certains de ses outils, notamment son Google Safe Browsing, qui vous alerte en cas de visite sur un site réputé dangereux, ou lorsque vous cliquez sur un lien à risque. Google recommande également d’autoriser son navigateur Chrome à générer des mots de passe aléatoires à sauvegarder sur son outil Smart Lock. Google revendique avoir permis, grâce à ces contre-mesures, d’éviter 67 millions de “prises d’otage” sur les comptes Gmail de ses usagers. Tout cela vient dans la lignée de la mise en place de la protection avancée chez le géant de Mountain View.

Lien direct vers l’étude.

UnderNewshttps://www.undernews.fr/
Administrateur et fondateur du site UnderNews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -Express VPN

Derniers articles

Ransomware Maze : Après LG et Xerox, au tour de Canon d’être piégé

Le groupe de cybercriminels exploitant le ransomware Maze poursuit ses actions et agrandit son tableau de chasse en ajoutant Canon avec à la clé un vol de 10 To de données à l'entreprise après infection de ses systèmes informatiques.

400 vulnérabilités pourraient transformer 3 milliards de téléphones Android en espions

L'alerte est donnée : il existe plus de 400 vulnérabilités sur la puce Snapdragon de Qualcomm qui peuvent être exploitées sans l'intervention des propriétaires, explique Slava Makkaveev de Check Point.

Le gouvernement américain met en garde contre une nouvelle souche du virus chinois “Taidoor”

Les agences de renseignement américaines ont publié des informations sur une nouvelle variante du virus informatique vieux de 12 ans utilisé par les pirates informatiques parrainés par l'État chinois et ciblant les gouvernements, les entreprises et les groupes de réflexion.

Vacances d’été : profitez-en pour faire du ménage dans votre vie numérique

Après une longue période de confinement, et avant les vacances d’été, c’est le moment idéal pour effectuer un grand nettoyage ! Cela concerne aussi bien nos placards que notre vie numérique. Petit tour d'horizon et conseils pour se débarrasser de vos déchets  numériques.