Démantèlement de Genesis Market

0
211

Au cours des dernières 24 heures, Europol et le FBI ont, avec l’aide de 17 pays, procédé à des arrestations permettant le démantèlement de Genesis Market, l’un des plus grands marchés illégaux au monde vendant des cookies de navigateur, des identifiants de connexion, des informations de messagerie, des comptes d’achat en ligne et autres données sensibles de millions de milliers de personnes.

Opération Cookiemonster

Tribune – Dans le cadre de cet effort conjoint impliquant plusieurs organisations, le Centre de recherche avancé de Trellix a été mobilisé afin de fournir de l’intelligence sur Genesis Market et réussir pour mission de contribuer à rendre la plateforme non opérationnelle.

Dans le cadre de ses recherches, le Centre de recherche avancé de Trellix a pu recueillir de précieuses informations sur Genesis Market et son fonctionnement dont vous trouverez plus de détails ici

John Fokker, chef des renseignements sur la menace du centre de recherches de l’entreprise de cybersécurité Trellix déclare :

« Le démantèlement de Genesis Market aura un impact significatif sur les activités des cybercriminels dans les mois à venir. En effet, cette plateforme a permis à de nombreux cybercriminels de faire leur entrée dans le monde de la cybercriminalité, tandis que d’autres ont pu accélérer leurs opérations et réaliser des attaques ciblées permettant d’obtenir rapidement des gains financiers. Au-delà de l’arrestation des individus derrière Genesis Market, la mise à pied de la plateforme entraînera donc nécessairement une diminution des activités cybercriminelles. »

Le FBI a récemment saisi les domaines web de Genesis Market, une plateforme largement utilisée par les cybercriminels, accusée de faciliter l’usurpation d’identité à grande échelle. Yuliya Novikova, directrice de l’équipe de recherche Digital Footprint Intelligence de Kaspersky, commente : 

« Genesis Market est une plateforme virtuelle spécialisée dans la cybercriminalité, utilisée pour vendre des données volées à l’aide d’infostealers, ces programmes malveillants conçus pour voler des données sur toutes sortes d’appareils, qu’ils soient à usage personnels ou professionnels. Grâce à ces dispositifs, les cybercriminels peuvent extorquer des informations telles que des données de portefeuille cryptographique, des identifiants divers, des mots de passe, des historiques de navigation, des captures d’écran, des détails sur l’appareil de la victime, des renseignements bancaires et l’accès à des comptes bancaires en ligne, etc. 


Un autre forum populaire, BreachForums, a également été supprimé à la fin du mois de mars, nous pouvons donc nous attendre à un déclin des activités se déroulant en anglais sur le darknet. Les cybercriminels essaieront toujours de trouver de nouveaux espaces numériques dédiés, ou de créer une alternative à ces plateformes pour échanger leurs produits, au grand dam de leurs victimes. Néanmoins, nous ne nous attendons pas à ce que des solutions de remplacement à Genesis et Breachforums se présentent dans un avenir proche.
»