Cyberguerre : Corée du Sud vs Corée du Nord

2

De nouvelles révélations montrent que la guerre entre les deux Corée ne s’est jamais terminée. Elle continue de plus belle dans le cyberespace.

Le pays est présenté comme moyenâgeux. Le régime en place est qualifié de stalinien. Certains hivers, la famine fait rage et les seuls véhicules qui circulent sont ceux des officiels. De l’autre côté de la péninsule, la Corée du Sud affiche des résultats économiques époustouflants. Une entreprise comme Samsung réalise à elle-seule un chiffre d’affaires équivalent au PIB du Portugal. Bref, le contraste est saisissant.

C’est dans ce contexte que les deux pays se livrent à une guerre larvée, dans le cyberespace et, une fois n’est pas coutume, c’est le Nord qui domine de l’aveu même d’un universitaire sud-coréen. Le professeur Lee Dong-Hoon de l’université de Corée spécialisée en sécurité des systèmes d’information déclarait récemment au KoreanHerald que ses voisins du nord entretenaient une unité de 3000 hackers d’élite placées directement sous les ordres de Kim-Jong-Un, le nouvel homme fort du pays.

Dans une conférence donnée à Séoul, il ajoute : « la Corée du Nord se prépare pour la cyber-guerre depuis les années 80 et est désormais la troisième puissance en ce domaine derrière les Etats-Unis et la Russie. Les hackers sont capables de conduire des actions à buts militaires ou de mener des opérations très diverses conduisant notamment à des dénis de service distribués (DDOS). »

Selon lui, les actions menées en 2009 qui avaient visé de nombreux ministère,  sites publics (présidence, parlement) et banques de la Corée du Sud-coréens ainsi que l’aéroport de Séoul avaient été conduites par l’université informatique de Pyongyang (capitale de la Corée du Nord). Plus récemment, la Corée du Nord est suspectée d’avoir organisé le brouillage des signaux GPS du Sud entre le 28 avril et le 13 mai dernier.

Des jeux vidéos piégés

Autre phénomène, l’attaque du système d’information de l’aéroport international de Séoul survenue en mars 2011. La police de Séoul vient d’arrêter un homme de 39 ans, distributeur de jeux vidéos. Cet homme se serait rendu en Corée du Nord en septembre 2009 et aurait acheté ces jeux pour les revendre ensuite dans le Sud, le prix d’achat étant trois fois inférieur au prix habituel. Le problème est que tous ces jeux contenaient des virus et autres programmes malveillants qui se sont répandus un peu partout au travers des opérateurs coréens puisqu’il s’agissait de jeux en ligne.  Ces programmes malveillants auraient alors servi pour l’attaque en déni de service de l’aéroport voire il auraient également pu être utilisés pour dérober des informations sur les ordinateurs des joueurs, bien que cette dernière hypothèse ne soit pas encore confirmée.

 

Source : L’Informaticien

2 Commentaires

  1. Ouais on a lue ça sur l’informaticien, mais moi ce que je ne comprend pas c’est ce pays est totalement couper du monde et donc d’ou proviennent leur ressources? en plus c’est facile de surveiller tous ce qui rentre et ce qui sort donc comment un pays d’inculte et de fermier peuvent avoir un background suffisamment élever pour rivaliser avec un pays qui a des géant de l’électronique et de l’informatique? et qui comme vous dites a un PIB de la taille de celui du Portugal.
    je précise que la corée du nord est un des pays les plus assister du monde.
    Ma question est qui leur apprend l’informatique?
    Merci pour vôtre réponse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.