Cyberattaque : Des pirates informatiques ukrainiens attaquent des sites de l’Otan

2

Dans un contexte diplomatique tendu en raison d’un référendum contesté en Crimée, des hackers ukrainiens pro-russes ont lancé une attaque en déni de service contre des sites de l’Otan.

C’est ce week-end que se déroulait en Crimée le très contesté référendum au sujet de l’indépendance de la province. L’occasion pour des hackers pro-russes de lancer des opérations contre des cibles censées désigner le camp adverse de la Russie.

Et les sites Web de l’Otan faisaient ainsi des cibles de choix. Se revendiquant des partisans de la Russie, des hacktivistes d’un groupe baptisé « Cyber Berkut » (du nom de la décriée unité anti-émeute ukrainienne) ont lancé une série de cyberattaques contre des sites de l’Otan.

Une attaque sans effet sur les données et systèmes 

Les pirates assurent notamment avoir fait tomber la page d’accueil du site principal de l’Otan, ainsi que celle de son centre de cyberdéfense. Sur Twitter, un porte-parole de l’Otan a confirmé dimanche 16 mars qu’une attaque de type DDoS « significative » visait certains de ses sites Internet.

« L’intégrité des données et systèmes de l’Otan n’est pas affectée » précisait-il encore. Ces cyberattaques interviennent dans un contexte diplomatique tendu. Le conseil de sécurité des Nations Unies a notamment présenté une résolution déclarant invalide le résultat du référendum.

otan_capture

Membre du Conseil, la Russie de Poutine, qui a décidé de ce référendum, a opposé son véto. Le pouvoir russe a par ailleurs exigé des fournisseurs d’accès du pays qu’ils bloquent l’accès à des sites de l’opposition critiques à l’égard du gouvernement et de son président.

 

Source : ZDNet

2 Commentaires

  1. […] Dans un contexte diplomatique tendu en raison d’un référendum contesté en Crimée, des hackers ukrainiens pro-russes ont lancé une attaque en déni de service contre des sites de l’Otan.C’est ce week-end que se déroulait en Crimée le très contesté référendum au sujet de l’indépendance de la province. L’occasion pour des hackers pro-russes de lancer des opérations contre des cibles censées désigner le camp adverse de la Russie.Et les sites Web de l’Otan faisaient ainsi des cibles de choix. Se revendiquant des partisans de la Russie, des hacktivistes d’un groupe baptisé « Cyber Berkut » (du nom de la décriée unité anti-émeute ukrainienne) ont lancé une série de cyberattaques contre des sites de l’Otan.Une attaque sans effet sur les données et systèmes  […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.