Chasse à l’homme : Un pirate voit sa tête mise à prix 14 000 €

0

Un pirate informatique s’attaque à Roger Ver, un grand investisseur d’Internet et prend peur face à la récompense offerte pour l’arrêter. L’homme fort du Bitcoin a été pris en grippe par un pirate particulièrement entreprenant…

Sous le pseudo de Savaged se cache un petit malin qui tente de s’en prendre à plus fort que lui… Tout a commencé lorsque ce dernier a réussi à compromettre un ancien compte Hotmail appartenant à Roger Ver. Bien entendu, la méthode utilisée est celle exploitant la faiblesse des fameuses réponses aux questions secrètes de sécurité.

Le pirate annonçait qu’il voulait ruiner la vie de l’homme d’affaire et a aussi avoué être l’auteur du détournement du compte Twitter @UberFacts, fort de 6,7 M de followers. Une fois le Hotmail de Roger en main, Savage a contacté ce dernier et a réussi à mettre la main sur son compte Facebook, puis sur l’un de ses  noms de domaines, via le registrar register.com. Le cybercriminel a alors réclamé 37BT comme rançon.

Mais voila, il ne s’attendait apparemment pas à une riposte de la part du l’investisseur, proposant à son tour via Facebook une récompense de 37.6 BTC à celui qui aiderait à fournir des informations sur le personnage afin de permettre son arrestation. Et à priori, cela a du succès !

Roger n’a pas hésité à publier toutes les conversations qu’il a eu avec le maitre chanteur sur PasteBin dans la foulée. Lorsque l’attaquant a découvert être l’objet de cette gigantesque chasse à l’homme numérique, il a immédiatement rendu les comptes piratés ainsi que les mots de passe liés à son propriétaire légitime :

Au revoir, Monsieur, je suis sincèrement désolé, je n’étais qu’un intermédiaire. On me disait quoi vous dire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.