Banque Barclays – Une peine totale de 24 ans d’emprisonnement pour le gang de cybercriminels

3

Neuf membres du gang ayant effectué une cyberattaque sophistiquée sur le secteur bancaire au Royaume-Uni, et permis de voler un peu plus de £ 1 250 000 en contrôlant à distance les comptes bancaires, ont été condamnés à un total de 24 ans et neuf mois de prison cette semaine.

Le groupe du crime organisé avait également utilisé les cartes bancaires obtenues frauduleusement pour acheter des montres Rolex, des bijoux de créateurs et d’autres articles de grande valeur, d’une valeur de plus de 1 million de livres sterling.

“Les convictions d’aujourd’hui sont l’aboutissement d’une enquête longue et très complexe.”

Satellite

Le gang a utilisé un appareil comportant un ensemble clavier, vidéo et souris (KVM) pour accéder et contrôler les comptes bancaires des organismes bancaires londoniens Barclays et Santander à distance, et ce, à trois reprises. Les membres viennent d’êtres confrontés à la Justice et ont été condamnés.

Jeudi, le chef de la bande, Tony Colston Hayter, 48 ans, a reçu une peine de cinq et demi à Southwark Crown Court pour son rôle majeur, comme l’indique un communiqué de Metropolitan Police Service du Royaume-Uni. Avec Hayter, huit autres hommes, âgés de 25 à 53 ans, ont également été emprisonnés, ce qui porte la peine totale pour le groupe à 24 ans.

En septembre dernier, la police britannique a arrêté plusieurs hommes liés aux incidents bancaires, où les cybercriminels étaient équipés de dispositifs clavier vidéo souris (KVM) pour accéder à distance à des comptes clients via les ordinateurs de la banque. Selon la MPS, le dispositif a été utilisé pour voler environ 1,25 millions de livres (soit 2,1 million de dollars) d’une branche de Barclays via des transferts frauduleux.

Quatre autres personnes impliquées dans l’affaire seront jugées pour être condamné en juin.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.