Anonymous – Lorsque les hacktivistes s’en prennent à la mafia italienne

4

Les Anonymous ont décidé de s’attaquer à la mafia italienne dans le but de dénoncer l’impuissance du gouvernement italien face au phénomène. Résultat, de multiples documents volés à des politiques italiens diffusés sur Internet.

Les hacktivistes Anonymous ont diffusé près de 350 Mo de données dérobées à des politiques italiens afin d’apporter des preuves que rien n’est fait pour contrer la mafia. D’après ces derniers, les ordinateurs personnels d’élus régionaux de la Calabre, de Lombardie, de la Sicile, de Toscane, de Campanie et des Pouilles ont été compromis et vidés de leurs contenus.

Bien entendu, comme à leur habitude, ceci n’est qu’un premier jet et ils ont déjà confirmé que d’autres actions vont suivre dans les prochains jours. Giuseppe Scopelliti, un homme politique italien, membre du parti de la liberté a aussi été victime des Anonymous.
 
Giuseppe n’a rien fait pour arrêter la mafia Calabraise, une mafia qui se répand comme la peste“, indique Anonymous. Les hacktivistes ont posté sur la toile un fichier de 349 Mo, diffusé sur le portail “Anonymous file upload“, contenant des centaines de documents (lettres, contrats, papiers d’identités, etc).

“Ce n’est qu’un début. Le peuple Italien a le droit de savoir l’implication du gouvernement face à la mafia, surtout quand il s’agit de la corruption dans nos régions”.

 

 Source : Zataz

4 Commentaires

  1. […] Les Anonymous ont décidé de s’attaquer à la mafia italienne dans le but de dénoncer l’impuissance du gouvernement italien face au phénomène. Résultat, de multiples documents volés à des politiques italiens diffusés sur Internet.Les hacktivistes Anonymous ont diffusé près de 350 Mo de données dérobées à des politiques italiens afin d’apporter des preuves que rien n’est fait pour contrer la mafia. D’après ces derniers, les ordinateurs personnels d’élus régionaux de la Calabre, de Lombardie, de la Sicile, de Toscane, de Campanie et des Pouilles ont été compromis et vidés de leurs contenus.Bien entendu, comme à leur habitude, ceci n’est qu’un premier jet et ils ont déjà confirmé que d’autres actions vont suivre dans les prochains jours. Giuseppe Scopelliti, un homme politique italien, membre du parti de la liberté a aussi été victime des Anonymous. « Giuseppe n’a rien fait pour arrêter la mafia Calabraise, une mafia qui se répand comme la peste« , indique Anonymous. Les hacktivistes ont posté sur la toile un fichier de 349 Mo, diffusé sur le portail « Anonymous file upload« , contenant des centaines de documents (lettres, contrats, papiers d’identités, etc).« Ce n’est qu’un début. Le peuple Italien a le droit de savoir l’implication du gouvernement face à la mafia, surtout quand il s’agit de la corruption dans nos régions ».  […]

  2. […] Les Anonymous ont décidé de s’attaquer à la mafia italienne dans le but de dénoncer l’impuissance du gouvernement italien face au phénomène. Résultat, de multiples documents volés à des politiques italiens diffusés sur Internet.Les hacktivistes Anonymous ont diffusé près de 350 Mo de données dérobées à des politiques italiens afin d’apporter des preuves que rien n’est fait pour contrer la mafia. D’après ces derniers, les ordinateurs personnels d’élus régionaux de la Calabre, de Lombardie, de la Sicile, de Toscane, de Campanie et des Pouilles ont été compromis et vidés de leurs contenus.Bien entendu, comme à leur habitude, ceci n’est qu’un premier jet et ils ont déjà confirmé que d’autres actions vont suivre dans les prochains jours. Giuseppe Scopelliti, un homme politique italien, membre du parti de la liberté a aussi été victime des Anonymous. « Giuseppe n’a rien fait pour arrêter la mafia Calabraise, une mafia qui se répand comme la peste« , indique Anonymous. Les hacktivistes ont posté sur la toile un fichier de 349 Mo, diffusé sur le portail « Anonymous file upload« , contenant des centaines de documents (lettres, contrats, papiers d’identités, etc). « Ce n’est qu’un début. Le peuple Italien a le droit de savoir l’implication du gouvernement face à la mafia, surtout quand il s’agit de la corruption dans nos régions ».  […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.