Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

L’organisation des groupes de la « scène » Warez est stricte et bien organisée. Si vous ne connaissez pas tout sur leurs méthodes, en voici le guide complet concernant la qualité, l’encodage, les formats et les tags des vidéos qu’ils diffusent.

Les formats d’encodages

AVI – L’AVI (Audio Video Interleave) est une technologie Microsoft. Dans un fichier AVI, chaque composante audio ou vidéo peut être compressée par n’importe quel codec et permet donc de réunir en un seul fichier une piste vidéo et jusqu’à 99 pistes audio (utilisé par exemple pour le multilingue). Le format DivX / XviD / MPEG est souvent utilisé comme codec vidéo, et le format MP3 / WAV comme codec audio.

MKV – Le MKV (Matroska Video) est un conteneur vidéo qui permet de mixer plusieurs pistes audio, sous-titres et chapitres avec plusieurs pistes vidéo. Il peut contenir de nombreux formats tels que :

  • Audio : Vorbis, AAC, MP2, MP3, AC3, DTS, PCM, WV, FLAC
  • Vidéo : DivX, XviD, RealVideo, H.264, Theora, etc
  • Sous-titres : SubRip, SubStationAlpha, Advanced SubStationAlpha, VobSub, etc

MP4 – Le MP4 (MPEG-4) est un des formats utilisés pour les podcasts vidéo. Il est basé sur un codec utilisé par QuickTime et est un format compatible avec l’iPod. L’un des avantages du MP4 est de fournir une qualité vidéo proche du DVD mais dans des fichiers de plus petite tailles.

MOV – Un fichier MOV (QuickTime Movie) est un fichier vidéo propriétaire de la firme Apple, prévu pour être lu en streaming.

RM / RAM – Un fichier RM (Real Media) est un fichier vidéo prévu pour être lu en streaming. Les fichiers RAM sont de simples raccourcis (ou playlists) pointant vers les fichiers RM.

HMA Pro VPN

FLV – Le format FLV (Flash Video) est un format propriétaire Adobe. Le format est en cours de disparition face aux vidéos en HTML5 natif ne nécessitant aucun lecteur.

NTSC / PAL – NTSC (National Television System Commitee) et PAL (Phase Alternating Line) sont les deux standards utilisés dans le monde. PAL est le standard européen en fréquence 50 Hz, acceptant des résolutions plus élevées. NTSC est la norme de diffusion vidéo américaine et japonaise en fréquence 60 Hz de moindre qualité.

DVD-R – Le DVD-R est la solution la plus populaire pour graver un film. La taille est standardisée à 4.7 Go sauf pour les double-face où elle atteint 8.5 Go.

X264X264 est une librairie open source très utilisée pour encoder des flux vidéos en H.264/MPEG-4 AVC. Il s’agit du nouveau standard utilisé par la Scène Warez pour les séries TV notamment, et qui remplace le XviD. Il s’agit du codec vidéo le plus avancé ces dernières années et reconnu comme tel par les plus grands groupes Warez du monde.

DivX / XviD – Ce sont indubitablement les deux formats les plus utilisés pour encoder des films à grande échelle. Au début, le DivX (propriétaire) a beaucoup été utilisé mais il a depuis été largement remplacé par son équivalent libre et open source : le XviD. Tous les appareils du commerce lisent maintenant ce format populaire qui est utilisé pour les RIPs de DVD et qui donne un fichier d’environ 700 Mo.

XVCD / XSVCD – Relativement proches, ces formats permettent d’obtenir des résolutions et des bitrates de niveau supérieur mais le résultat est dépendant du lecteur final. Ce ne sont pas des formats standards répandus.

SVCD – Le SVCD (SuperVideoCD) est basé sur du MPEG2 et permet des bitrates variables pouvant atteindre les 2500 kbit/s avec une résolution de 480×480 (NTSC). Lors de la lecture, le flux est décompressé avec un ratio 4:3.

VCD – Le VCD (VideoCD) est un format à base de MPEG1 qui possède un bitrate constant de 1150 kbit/s à une résolution de 352×240 (NTCS). Le VCD est réservé pour les releases de basse qualité comme les CAM / TS / TC / Screener / TVRip.

 

Les qualités d’encodage

BD5 / BD9 / BD25 / BD50 – Les BD5 et BD9 sont compatibles AVCHD, utilisent le système de fichiers des Blu-Ray et peuvent être adaptés aux DVD de base. Quant au BD25 et BD50, ils sont plus récents et permettent la réalisation d’images complètes de disques Blu-Ray.

BDRip – Le BDRip (ou BRRip) a un rendu final similaire au DVDRip mais à la différence que la source provient d’un disque Blu-Ray. Du coup, à taille égale, un BDRip offre une meilleure qualité qu’un DVDRip standard. Plusieurs tailles sont possibles à obtenir pour le BDRip : entre 700 Mo et 1.4 Go encodé en XviD et jusqu’à 4.5 Go encodé en x264 (DVD5 ou DVD9).

CAM – Une version CAM est une copie réalisée dans un cinéma avec un caméscope numérique. Inutile de préciser que la qualité n’est pas au rendez-vous et beaucoup préfère éviter cela : bruits ambiant plus ou moins présent, voix lointaines, obstacles devant l’écran, placement non centré, angle mauvais, tremblements, etc. Bref, médiocre.

DivX RE-ENC – Un DivX RE-ENC est un film obtenu depuis une source VCD puis ré-encodé en DivX de moindre taille. A éviter et sans aucun intérêt…

DVDRip – La star souvent très recherché sur les réseaux : il s’agit d’une copie conforme d’un DVD commercial (même contenu, même taille, même qualité). Dans le cas d’un « PRE« , cela signifie que la version est une avant-première encore non commercialisée. Encodés en SVCD ou en XviD, la qualité d’un DVRip est excellente.

DVDScr – C’est un DVD destiné à l’envoi aux magasins de location, aux cinémas ou autres lieux de diffusion afin d’assurer la promotion du film auprès des distributeurs. Un message textuel de copyright apposé sur une partie de l’écran devrait apparaître durant toute la durée du film, ce qui n’empêche pas la qualité générale du DVD-SCREENER d’être conforme à l’original.

HDTV – C’est un enregistrement de programmes TV depuis un matériel Haute Définition et encodé en XviD. La qualité est donc au rendez-vous.

PDTV – Les versions spécifiques PDTV (Pure Digital TV) proviennent d’une carte TV PCI et sont encodées de manière identique aux HDTV.

PDVD – Très spécifique, il s’agit là de films provenant du marché asiatique et piratés avant leur sortie officielle. Aussi appelées ASIAN SILVERS, ces copies sont généralement achetées à bas coût et ré-encodées en VCD par la Scène US pour les sortir au format DVD avec une gestion des sous-titres.

R5 – Comparable à un DVDScr, les releases DVD R5 sont de qualité variable et ne possède pas de bonus. Ils sont souvent taggués en « Telecine ». Ce format a été mis sur le marché par les industries de l’audiovisuel afin de contrer le piratage en proposant une sortie en DVD basique d’un film juste après sa diffusion en cinéma. Dans le Warez actuel, la version R5 est généralement disponible peu de temps avant le véritable DVDRip.

SCR – Il s’agit de l’équivalent du DVDScr mais pour une cassette VHS, avec un aspect ratio 4:3. Provenant le plus souvent de bandes utilisées pour la promotion du film, un message textuel de copyright est souvent apposé. Qualité variable selon la source d’origine.

TC – Les TC (ou Telecine) sont assez rares : il s’agit d’un film récupéré à partir de bandes digitales par le biais d’une machine en permettant la copie. Côté qualité, généralement rien à redire étant donné le matériel professionnel coûteux nécessaire.

TS – Un fichier TS (ou telesync) possède les mêmes spécification qu’un fichier CAM, mis à part qu’il utilise une source audio externe. Deux qualités de son sont donc possibles, soit de mauvaise qualité avec une prise directe en cinéma, soit de bonne qualité avec une prise indirecte par exemple via la prise jack dédiée aux malentendants. Au niveau de la qualité d’image, un TS est variable selon le type de caméra utilisée.

TVRip – Très utilisé pour la diffusion des séries TV, le plus souvent captées via des chaînes satellite qui diffuse en inédit.

VHSRip – Quasiment disparu, il s’agit de copies provenant de VHS anciennement commercialisées. Qualité moyenne.

WP – Le WP (ou Workprint) est une copie du film en cours de production alors qu’il n’est pas encore achevé. La qualité est variable et le film peut différer plus ou moins fortement de sa version finale…

 

Les tags des releases

LIMITED – Un film tagué ainsi signifie qu’il a été diffusé dans un nombre restreint de cinémas, signifiant principalement que c’est un film à petit budget ou un court métrage.

INTERNAL – Ce tag indique que la qualité est mauvaise (CAM ou TS).

STV – « Straight To Video », comprenez que le film en question n’est jamais sorti au cinéma.

WS / FS – WildScreen et FullScreen : ces tags précisent l’aspect ratio du film en question, un DVDRip sera ainsi toujours en WS selon les normes.

PROPER – Il s’agit de versions TS proposant une qualité supérieure par rapport à celles diffusées précédemment.

REPACK – Si un groupe de copieurs sort une version RIP qui s’avère être de mauvaise qualité (mauvaise synchronisation son/image, dialogues manquants ou autre), ils signalent la sortie d’une nouvelle version corrigeant le problème en ajoutant le tag REPACK au nom du fichier. La mention « REPACK1CD » indique que la version provient d’un multi-supports et a été compressée pour tenir sur un seul support.

NUKED – Lorsqu’un film est ainsi tagué, passez votre chemin : il ne vaut rien et comporte de gros défaut…

UNRATED – Ce tag signifie que le film n’est pas censuré qu’il contient des scènes qui ont été coupées dans la version finale du film.

SUBFORCED / HARDCODED – Les passages en langue étrangère sont sous-titrés.

LD / MD – MD (Mic Dubbed) signifie que le son a été enregistré à partir d’un micro tandis que LD (Line Dubbed) indique que le son a été pris directement à la source. Un son LD sera toujours de qualité supérieure.

TRUEFRENCH – Ce tag indique que ce sont les vraies voix françaises et non les dialogues francophone comme le belge ou le québécois.

 

Voila, fin de la liste. Notez que tout cela peut évoluer et de nouveaux éléments peuvent apparaître régulièrement avec l’évolution du milieu. Si vous repérez des oublis, n’hésitez pas à les ajouter en commentaire !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, note : 2,50 sur 5)
Loading...

Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.