Développement de la technologie quantique : la France et les Pays-Bas unissent leur force

0

Dans la course permanente au développement de nouvelles technologies plus durables et plus rentables sur le long terme, l’Europe semble avoir un léger retard par rapport à la Chine ou aux États-Unis d’Amérique. Dans l’optique d’inverser la tendance, la France et les Pays-Bas ont signé le 31 Août dernier un protocole d’accord qui vise à renforcer leur collaboration dans les technologies quantiques.

Un protocole d’accord rendu public dans un communiqué de presse publié par le secrétariat d’état chargé de la transition numérique et des communications électroniques dont vous pouvez avoir la quintessence sur betsonly.fr.

Un protocole d’accord qui s’inscrit en droite ligne d’une relation bilatérale entre les deux pays

Les relations bilatérales entre le France et les Pays-Bas semblent être au beau fixe puisque les dirigeants actuels de ces pays multiplient les rencontres parfois aux Pays-Bas, parfois en France comme le démontre la rencontre du 31 Août dernier à l’Élysée. Il est question pour Emmanuel Macron et Marc Rutte de consolider les liens harmonieux et extrêmement forts selon les propos du président français, qui existent entre ces deux grandes nations européennes. Se parlant sans l’intermédiaire d’un interprète, les deux chefs d’état laissent à croire qu’une vraie relation personnelle les unit. D’ailleurs, la dernière rencontre à Paris était l’occasion de mettre sur pied un mécanisme de consultation franco-hollandais régulière similaire à ce qui se fait déjà avec l’Allemagne.

C’est donc tout bonnement dans le sillage de cette dynamique qui lie les deux pays européens que le protocole d’accord sur le développement des technologies quantiques a été signé par le secrétaire d’État français au Numérique, Cédric O et Mona Keijzer, la secrétaire d’État néerlandaise en charge des affaires économiques et des politiques climatiques.

Une collaboration qui vise des objectifs communs en termes de développement

Les ambitions des pays détenteurs de la technologie quantique ne sont aucunement un mystère. Véritable boom révolutionnaire en termes de revenus commerciaux, elle semble garantir d’ici quelques années, d’énormes retombées dans des domaines divers tels que la santé, la défense, l’innovation ou encore la mobilité. Et la liste n’est certainement pas exhaustive. C’est donc des milliards d’euros de bénéfice qui seront engrangés au fil du temps et une garantie de la création de nouveaux emplois et de nouvelles opportunités. Il n’est pas surprenant de voir les budgets alloués par chacun de ces pays dans la recherche quantique avec environ 1,8 milliard d'euros en France et 615 millions d'euros aux Pays-Bas. L’objectif est clairement défini, être les leaders mondiaux en termes de technologie quantique et d’innovation en la matière comme le souligne aussi bien Mme Keijzer que Mr Cédric O.

Cette belle histoire d’amour entre la France et les Pays-Bas donnera certainement de beaux enfants qui profiteront aux habitant de ces deux pays avec déjà la création d’emplois dans le domaine du quantique avec le lancement d’un portail commun dédié quantumjobs.fr et quantumjobs.nl. Pour l’heure, il est question de concrétiser cette volonté et d’apprécier dans quelques années ses retombées, et betsonly.fr sera là pour décrypter tous les éléments relatifs à ce projet d’envergure.

 

Note : article publi-rédactionnel

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.