Un groupe de pirates menace un établissement de crédit niçois et ameute les médias

0

Preuve que les pirates informatiques ne travaillent pas toujours dans l’ombre. Les pirates menacent cet établissement de divulguer son fichier clients si ladite entreprise ne leur donne pas 20 000 dollars avant samedi 25 août, à 1h du matin.

EDIT 25/08/2012 : L’ultimatum du pirate a expiré malgré que ce dernier ai baissé la somme demandée en rançon de 20 000 à 5 000 euros. Toutes les informations personnelles des clients de l’agence de crédit niçoise Crédiprêt ont été publiées sur Internet.

Le pirate laisse le message suivant : “Aujourd’hui (samedi), nous publierons les noms des personnes qui ont demandé des prêts à l’un des bureaux de Crédiprêt, si votre nom est dans la liste, et bien … malchance, parce que dans les prochains jours, vos amis et collègues vont apprendre beaucoup plus au sujet de votre vie privée. Initialement, nous avions sous-estimé la taille de Crédiprêt. (…) Pour cette raison, nous avons décidé de réduire nos frais de 5.000 euros (cinq mille), qui est une somme plus que raisonnable compte tenu du fait qu’ils n’ont pas réussi à protéger les données de leurs clients. Crédiprêt n’a pas payé. Pour cette société, la vie privée de leurs clients est une valeur inférieure à cinq mille euros.”

Dans un message envoyé sur la boîte mail du HuffPostmercredi 22 août, un groupe de pirates nommé Rexmundi (roi du monde en latin, NDLR), a fait part de son dernier fait d’armes : le piratage d’un établissement d’opérations bancaires niçois.

Mais surprise, les pirates ne font figurer aucune revendication, si ce n’est leur motivation financière, et préviennent les médias pour faire connaître la situation à tout le monde. Pour prouver leurs dires, ils n’hésitent pas à divulguer les données personnelles de deux clients à la fin de leur message.

Un journaliste a contacté l’une de ces deux personnes et le fait s’est avéré juste et ces derniers n’étaient pas au courant du piratage qui a eu lieu : « Nous avons été en contact avec cette entreprise il y a quelques années, racontent-ils. Mais nous ne savions pas qu’ils détenaient toujours des données sur nous. »

Après vérification, les données divulguées par les pirates (adresse postale, profession, salaire, bancaires et autres) sont exactes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.