Les banques peuvent s’attendre à faire l’objet de toujours plus de réglementations

0

Les banques peuvent sattendre à faire lobjet de toujours plus de réglementations dans la mesure où la pandémie fait apparaître des défaillances en matière de sécurité et de vérification didentité.

Le rapport de OneSpan sur la réglementation financière mondiale révèle les réglementations à venir sur la vérification d’identité, le système de banque ouverte (Open Banking), l’intelligence artificielle (IA), les cryptomonnaies et l’authentification biométrique visant à permettre des économies numériques sécurisées.

OneSpan™, leader mondial en matière de sécurisation des transactions bancaires à distance, a publié aujourd’hui le rapport inaugural OneSpan sur la réglementation financière mondiale (OneSpan Global Financial Regulations Report). Ce rapport examine les initiatives réglementaires et législatives ayant un impact sur les services financiers au niveau mondial dans les domaines de la prévention de la fraude, de l’identité numérique, de la protection des données, des paiements, du système de banque ouverte, des signatures électroniques entre autres.

Les gouvernements du monde entier envisagent et promulguent des lois, des politiques et des réglementations en vue de permettre et de protéger les transactions et le commerce numériques, la pandémie mondiale COVID-19 accentuant, de son côté, l’importance de la banque à distance, de la télémédecine ainsi que d’autres solutions de remplacement à distance susceptibles de soutenir les activités essentielles. Cela est dû en grande partie à ce que la pandémie a mis en évidence les lacunes des politiques actuelles adoptées par les institutions – financières et autres – en matière de sécurité, de gestion des données et de protection de la vie privée. Parallèlement, la course à la numérisation du secteur industriel qui doit permettre de ne pas se laisser distancer par rapport à l’évolution des attentes de la clientèle et de la concurrence entraîne également un changement rapide de la réglementation.

Par conséquent, il est probable que seront promulguées de plus en plus de lois sur la protection et la confidentialité des données dans le monde, chacune de ces lois apportant des exigences réglementaires uniques aux institutions financières. Pour aider les dirigeants des services financiers à naviguer dans ces temps incertains, le Rapport OneSpan sur les réglementations financières mondiales comprend des conseils portant sur les tendances suivantes :

  • L’intelligence artificielle fait l’objet d’une surveillance accrue à mesure que son adoption s’amplifie : les organismes de contrôle et les gouvernements du monde entier sont aux prises avec la création de cadres dédiés au développement et à l’application de l’IA, ces cadres étant focalisés sur la protection des données et de la vie privée, ainsi que sur l’utilisation éthique et transparente des données.
  • Les identités numériques et les ouvertures de comptes à distance gagnent du terrain partout dans le monde : les organismes de contrôle de Hong Kong, du Pakistan, de Grèce, de Macédoine, du Mexique et de Turquie ont approuvé l’ouverture de comptes bancaires à distance en 2020 – ce qui est un indicateur clair de ce que, dans la branche, où que ce soit dans le monde, même les processus ancrés dans les réunions organisées traditionnellement en face à face adoptent le numérique et le sans contact.
  • L’Open Banking se développe rapidement dans le monde entier : les banques travailleront de plus en plus avec les TPP, étant donné que ces fournisseurs tiers (TPP) sont autorisés à utiliser les informations bancaires pour aider les consommateurs à économiser de l’argent, à emprunter plus facilement et à payer de manière efficace. Aux États-Unis, le Conseil pour la protection des consommateurs (Consumer Financial Protection Board / CFPB) a publié un Avis de projet de réglementation préalable (Advanced Notice of Proposed Rulemaking) sur l’accès autorisé des consommateurs aux données financières, ce qui pourrait bien s’avérer être le catalyseur de l’Open Banking en Amérique.
  • La reconnaissance faciale est à l’origine des plus grands changements introduits dans la réglementation bancaire : dans la mesure où elles utilisent de plus en plus la technologie de reconnaissance faciale pour satisfaire aux exigences de la vérification de l’identité, les banques sont amenées à abriter de grandes quantités de données biométriques sur les consommateurs. Les organismes de normalisation tels que l’Institut national des normes et de la technologie (National Institute of Standards and Technology / NIST) et l’Alliance FIDO (Fast IDentity Online) sont en train d’élaborer des cadres susceptibles d’être adoptés au niveau national et qui stipuleraient comment les banques seraient tenues de protéger et stocker les données biométriques de leurs clients. 
  • Une réglementation est en cours d’élaboration pour les cryptomonnaies : les plateformes bancaires numériques ayant connu une croissance massive, de nombreux gouvernements et organismes industriels du monde entier ont commencé à regarder du côté des monnaies numériques des banques centrales (Central Bank Digital Currencies / CBDC) et des cryptomonnaies pour savoir en quoi elles pourraient profiter au secteur financier. Cela a donné lieu à de nouvelles discussions sur les utilisations possibles des CBDC et des cryptomonnaies.

“La pandémie COVID-19 a placé les institutions financières en face de défis économiques et opérationnels majeurs et a accéléré le besoin de transformation numérique et ce, au moment même où l’industrie se trouve aux prises avec un environnement réglementaire mondial de plus en plus complexe”, a déclaré Scott Clements, PDG de OneSpan. “Le rapport inaugural de OneSpan sur la réglementation financière mondiale fournira aux banques et aux institutions financières les informations dont elles ont besoin pour se conformer à la réglementation et maintenir leur position concurrentielle.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.