Recel de données confidentielles chez Dell et AMD

0

Plusieurs sociétés IT américaines ont été victimes de revente d’informations confidentielles par certains de leurs salariés. Tous cédaient ces données à la société Primary Global, spécialisée dans les études de marché, en échange d’une généreuse commission.

La justice américaine doit examiner le cas de cinq personnes, un consultant du cabinet d’études Primary Global et des salariés d’entreprises IT, accusés d’avoir participé à une vaste fraude concernant des informations confidentielles sur certaines sociétés high tech, obtenues de manière illégale. D’après le site Computerworld, Dell et AMD figurent parmi leurs principales victimes.

Ainsi, des salariés de sociétés cotées auraient accepté de communiquer des informations confidentielles concernant leur employeur et la stratégie de leur groupe à un consultant de Primary Global, une entreprise spécialisée dans les études de marché. En contrepartie, ce consultant, James Fleishmann, leur versait quelques centaines de milliers de dollars puis  revendait ensuite ces données à des gestionnaires de portefeuilles.

L’un de ces consultants, James Fleishman, aurait même, selon le FBI, revendu des informations à des hedge funds non clients de Primary Global. Il est désormais sous les verrous. A l’heure actuelle, il reste difficile d’évaluer la responsabilité de l’entreprise Primary Global ou du seul salarié indélicat.

Dell et AMD, principales victimes

Côté entreprise, le 10 décembre dernier, Daniel Devore, ancien directeur des ventes chez Dell, a reconnu la divulgation d’informations confidentielles concernant Dell mais aussi de fournisseurs tels que Western Digital et Seagate. Avec ce business, il aurait gagné pas moins de 145 750 dollars entre 2007 et 2010. Le groupe IT a immédiatement réagi en apprenant les faits et l’a renvoyé.

Le cas Dell n’est pas isolé. Plusieurs autres managers sont concernés par cette affaire de fraude. Mark Longoria, un ancien directeur de production d’AMD, Walter Shimoon, directeur du développement produit chez Flextronics International et Manosha Karunatilaka, responsable commercial chez Taiwan Semiconductor Manufacturing Company, ont été arrêtés hier, tout comme James Fleishman.

La taupe d’AMD aurait engrangé plus de 200 000 dollars sur les deux dernières années.

Le FBI poursuit actuellement ses investigations.


Source : L’Informaticien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.