Fuites de données : la Société Générale et la DRH de Sogeti en victimes…

0

Qu’elles soient intentionnelles ou accidentelles, les fuites de données se multiplient au sein des entreprises. En cause, l’humain.

Une agence de la Société Générale via une de ses caméras de surveillance interne a permis de prendre sur le fait un ex-trader en train de copier et imprimer des pages entières de code source d’une application propriétaire de la banque qu’il glisse dans son sac à dos avant de rentrer chez lui. Le préjudice estimé par la banque est évalué entre 7 et 20 millions de dollars. Le collaborateur a été condamné à trois ans de prison.

Autre cas de fuite de données révélé par le site Rue89 qui fait état d’une fuite malencontreuse d’informations à la DRH de Sogeti. En effet, un document contenant les salaires, les augmentations et les appréciations individuelles des salariés de la filiale a été envoyé par mégarde à trois cent d’entre eux, au lieu du cercle restreint des cadres de la DRH… Une erreur d’aiguillage de mails comme il en existe tous les jours.
Ces exemples, pourtant différents, montrent que la fuite de données est une véritable problématique de sécurité pour les entreprises qui doivent, outre la mise en place d’une solution de DLP, miser sur l’humain au travers de cycles de formation et d’information.

 

Source : Mag Securs

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.