Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

30 % des consommateurs français interrogés ont admis avoir effectué, au cours du dernier mois, des recherches en ligne qu’ils préféreraient garder pour eux.

Bitdefender

Etude HideMyAss – Parmi les milliers d’internautes interrogés, nombre d’entre eux ont avoué cacher un petit secret. En effet, près d’un tiers des répondants français (30 %) admettent avoir réalisé, au cours du dernier mois, des recherches en ligne qu’ils préféreraient que personne d’autre n’apprennent.

La liste de ces « recherches secrètes », dévoilée par HideMyAss!, inclut la recherche d’information sur d’anciens partenaires ou liées à soi-même – pratique connue sous le nom d’ego-surfing – ou encore de tutoriels vidéos pour des tâches embarrassantes de simplicité telles que « Comment cuire un œuf dur » ou « Comment changer une ampoule ».

Bien que le contenu pour adultes figure sans surprise parmi les recherches les plus fréquentes, le Top 10 en France des recherches sur Internet que nous préférons garder secrètes révèle aussi des résultats plus inattendus :

  1. Recherches concernant un problème de santé (18 %)
  2. Nouveaux vêtements (17 %)
  3. Destinations de vacances (17 %)
  4. Contenu pour adultes (14 %)
  5. Instructions simples, comme « Comment cuire un œuf dur » (14 %)
  6. Véhicules neufs (11 %)
  7. Recherches immobilières (9 %)
  8. Articles coûteux, tels que les bijoux et les appareils électroniques (9 %)
  9. Recherches sur ancien partenaire (8 %)
  10. Toute référence à soi-même (8 %)

L’étude de HideMyAss! en France révèle également que :

  • 21 % des répondants affirment n’utiliser le Wi-Fi qu’à domicile et jamais en public, pour s’assurer que leur activité en ligne ne puisse être surveillée ;
  • Les 25-34 ans sont les plus à même de garder leurs activités en ligne privées ;
  • Près des deux tiers (62 %) des français interrogés ayant admis avoir fait des recherches en ligne pour retrouver un ex-partenaire ont avoué qu’ils se sentiraient gênés si leurs amis ou leur famille le découvraient ;
  • Près du tiers (27 %) ont indiqué qu’ils seraient embarrassés si leurs amis ou leur famille apprenaient qu’ils avaient fait des recherches en ligne sur eux-mêmes.

« Tout le monde a quelque chose à cacher, qu’il s’agisse d’une opinion politique dissidente, d’un problème de santé ou de toute autre chose. Et c’est absolument normal. Ce qu’il est important de comprendre, c’est que chacun a le droit de garder ses réflexions privées, alors même que nous passons de plus en plus de temps en ligne. Il appartient à chacun de décider quand il souhaite partager des informations à son sujet, et quand il ne le veut pas, confie Brad Poole, consumer privacy advocate chez HideMyAss!, au sujet de ces résultats. Malheureusement, la surveillance généralisée de ce que nous faisons en ligne aujourd’hui réduit notre capacité à contrôler cela. Bien qu’il y ait des choses que nous voulions garder pour nous, lorsque nous sommes en ligne, ces secrets sont souvent enregistrés à notre insu et sans notre consentement. Une personne pourrait recevoir une annonce ciblée embarrassante sur son profil sur les media sociaux ou dans son navigateur, à la suite d’une recherche précédente. D’anciens profils compatibles sur des applications de rencontres en ligne pourraient tout aussi bien apparaître comme des « amis suggérés » sur d’autres sites. Tout ce que nous faisons en ligne est enregistré, à moins que nous ne reprenions le contrôle. Les consommateurs doivent cesser de penser que personne ne les regarde ou que leur activité en ligne n’est pas intéressante, et prendre enfin les mesures nécessaires pour que leurs secrets le restent. »

HideMyAss! a mis au point une liste de contrôle simple pour ceux qui veulent protéger leur vie privée en ligne. Elle est disponible en téléchargement dans la version complète du rapport sur la stigmatisation de la vie privée de HMA!.

Méthodologie

Cette enquête, a été menée par Censuswide pour le compte de HideMyAss! en 2018, auprès de 8 102 personnes au Royaume-Uni, aux États-Unis, en France et en Allemagne.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...

Mots clés : , , ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.