Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android
HMA Pro VPN

Certaines personnes utilisent SnapChat de manière assez légère… Ce qui peut devenir embêtant lorsqu’un pirate diffuse plus de 200 000 photos d’inconnues dénudées, toutes utilisatrices de SnapChat et de SnapSave.

La mode du fappening est bien ancrée, une fois de plus, des pirates n’hésitent pas à voler et à diffuser les photos privées de centaines de milliers d’utilisateurs. Sur 4Chan et sur SnapSaved, des dizaines de milliers de photographies de jeunes femmes légèrement vêtues, voire pas habillées du tout tirées de diffusion SnapChat : la presse s’est vite emparée de l’affaire et l’a nommée « The Snappening« .

Ce n’est pas SnapChat qui a été visé directement ni ses serveurs, mais une application tiers qui permettrait de sauvegarder les documents, alors que SnapChat diffuse et efface dans la foulée de la diffusion : 

We can confirm that Snapchat’s servers were never breached and were not the source of these leaks. Snapchatters were victimized by their use of third-party apps to send and receive Snaps, a practice that we expressly prohibit in our Terms of Use precisely because they compromise our users’ security. We vigilantly monitor the App Store and Google Play for illegal third-party apps and have succeeded in getting many of these removed.

Les voyeurs présents notamment sur 4Chan souhaitent aller plus loin, en espérant un site capable de retrouver une identité d’un document diffusé. Voila de quoi avoir peur ! Snapchat a annoncé sur VentureBeat que ses serveurs étaient hors de cause dans ce piratage.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 5,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , ,

Recherches en relation :

  • snappening
  • snappening photos
  • femmes denudées
  • snapsave
  • the snapening

Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.