Hemlis : C’est la fin pour la messagerie sécurisée de Peter Sunde

1

Hemlis était le projet de messagerie instantanée sécurisée et chiffrée « anti-NSA » de Peter Sunde. L’équipe en charge du développement de l’application a abandonné le projet à la fin du mois d’avril, estimant que sa feuille de route n’est plus viable.

Encore une énième messagerie chiffrée qui disparaît en un temps record ! Il est a supposer que le concept de tout gratuit n’est pas viable, surtout que la concurrence dans ce milieu est rude (quasiment une dizaine d’autres projets identiques). Au début, la conviction de devoir faire quelque chose contre l’espionnage de masse après l’affaire Edward Snowden a poussé l’équipe à monter un outil de confidentialité efficace. Mais voila, Hemlis n’était pas le seul sur le créneau et sans les fonds nécessaires, impossible de faire des miracles.

Dans un message de blog publié fin avril et repéré par Next Inpact, les responsables du projet ont fait savoir qu’ils jetaient l’éponge :

« C’est le cœur lourd, fatigué et frustré que nous sentons que nous devons annoncer la mort de l’actuelle feuille de route pour Hemlis, ainsi que celle de son application. Hemlis ne peut pas vivre sous la forme que nous avions prévue« , écrivent-ils, en remerciant au passage leurs soutiens, les testeurs ainsi que ceux qui ont mis la pain au porte-feuille pour soutenir l’initiative.

Rappelons que le projet suédois Hemlis est né à la suite d’une campagne de financement participatif après avoir été promu par Peter Sunde, l’ancien porte-parole du site BitTorrent The Pirate Bay. Le but était de créer une application de messagerie instantanée capable de contrer, ou en tout cas limiter, les indiscrétions de la NSA et d’autres services de renseignement. Au total, plus de 100 000 dollars avaient été récoltés auprès des internautes.

Le doute a commencé à s’installer au sein de l’équipe du projet, notamment concernant la philosophie du projet, l’ouverture du code en open source, mais aussi à son avenir, lorsque Peter Sunde a été arrêté. Des questions qui resteront sans réponse maintenant que le projet est considéré comme mort.

Aucune information sur la somme investie, ni sur une quelconque suite ou reprise du projet. Va t-il être diffusé en open source ? Grosse interrogations et mystère complet sur ces points actuellement…

 

Source : Numerama

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.