Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

La Cnil interpelle Facebook pour qu’il améliore les paramètres de confidentialité de son application mobile de géolocalisation.

C’est décidément la semaine de la protection de la vie privée. Mercredi, la secrétaire d’Etat au Développement numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet, présentait sa charte sur le droit à l’oubli. Hier, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) épinglait la gendarmerie nationale pour des traitements de données personnelles illégaux. Aujourd’hui, la même Cnil interpelle Facebook à propos de son application mobile, Lieux (Places, en anglais).


Lancée en France le 30 septembre dernier, Lieux n’existe que pour les smartphones. Ce programme permet à l’utilisateur d’indiquer sa position géographique, de la partager avec ceux qui ont accès à sa page Facebook, et de voir où se trouvent ses « amis ». Il a aussi la possibilité d’associer de lui-même des amis à un lieu.

Mais pour la Commission, le système pose quelques problèmes en matière de confidentialité et de contrôle des données personnelles. Par exemple, lorsqu’un de vos « amis » signale votre présence sur un lieu, comme vous pouvez le faire avec lui, une notification vous est envoyée pour vous avertir. Or, la Cnil estime que cet avertissement doit arriver avant que vous ne soyez tagué. C’est en fait le principe de l’« opt-in », valable pour les fichiers marketing : il n’y a pas de consentement par défaut, l’utilisateur doit le donner a priori.

Gestion complexe de la confidentialité

La Commission exprime aussi clairement ses craintes quant à l’utilisation qui peut être faite des données de géolocalisation. « Facebook indique aujourd’hui qu’il n’utilise pas les informations sur les lieux que vous visitez pour améliorer son système de publicité ciblée. Cependant, dans un proche avenir, on peut imaginer que si vous vous trouvez près d’un magasin où vous avez préalablement effectué un “check-in”, vous recevrez une publicité ou un coupon de réduction. » Si cela arrivait, il faudrait là aussi que Facebook vous demande votre accord avant de vous transmettre quoi que ce soit. Or, rien n’a été fait en ce sens.

Autre source de préoccupation : les outils permettant de gérer la confidentialité. Pour la Cnil, ils sont complexes d’utilisation et surtout inaccessible depuis les mobiles. Enfin, la Commission « regrette qu’il ne soit pas également possible de créer une liste des amis autorisés à vous taguer dans un lieu ».

ExpressVPN

Par conséquent, elle demande à Facebook des améliorations de ces paramètres et conseille aux utilisateurs d’être vigilants. Elle préconise explicitement « de désactiver au minimum les options “M’inclure dans la liste des personnes présentes” et “Mes amis peuvent indiquer que je me trouve à certains endroits” ».

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, note : 4,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.