Facebook dit avoir corrigé le problème du traçage des utilisateurs déconnectés

1

Les faits avaient été révélés par Nik Cubrilovic, un hacker australien qui avait étudié la question pendant un an, sur son blog.

Le commissaire australien de la confidentialité est en train d’enquêter sur le sujet. De son côté, Facebook s’est exprimé auprès de la BBC, déclarant : « Il n’y avait aucune brèche de sécurité, Facebook n’a ni stocké ni utilisé aucune information qu’il n’aurait pas dû avoir. Comme tout site Internet qui personnalise le contenu tout en fournissant une expérience sécurisée à l’utilisateur, nous plaçons des cookies sur l’ordinateur de l’utilisateur. Trois de ces cookies, sur les ordinateurs de certaines personnes, incluaient par inadvertance des identifiants uniques quand la personne se déconnectait de Facebook. Cependant, nous n’avons pas stocké ces identifiants. De toute façon, nous n’aurions pas pu utiliser cette information pour tracer, ou à toute autre fin. De plus, nous avons réparé ces cookies pour qu’ils ne contiennent plus cette information dans le futur, quand les gens se déconnectent« .

Nik Cubrilovic n’est lui pas très satisfait. Il dit avoir prévenu Facebook du problème il y a un an, et n’avoir jamais reçu de réponse. La roue tourne, maintenant que son blog a été relayé dans le monde entier par les plus grands médias. De quoi douter de la sincérité du réseau social dans la gestion de cette affaire.

Il reconnaît néanmoins sur son blog les changements tout juste opérés par Facebook : « Facebook a modifié autant que possible ce qui est relatif à ce problème de log-out. Ils veulent continuer à pouvoir tracer les navigateurs après la déconnexion pour des raisons de sécurité et de spam. Je recommande toujours aux internautes de supprimer les cookies, ou d’utiliser un navigateur dédié« , écrit-il.

 

Source : L’Informaticien

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.