Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Pas une semaine ne passe sans qu’un scandale d’espionnage lié aux différents produits connectés (enceintes ou assistants) n’éclate au grand jour. Amazon, Google et les autres constructeurs sont tous dans le même panier ! Il s’agit du pire qui puisse arriver à votre vie privée…

Vous êtes sur écoute permanente !

L’heure est grave. Ces espions connectés se vendent partout comme des petits pains à grand renfort de publicités attrayantes. Mais connaissez-vous l’envers du décor et les risques pour votre vie privée ? Il faut être conscient de certaines choses avant de faire entrer un tel espion au sein de son domicile…

Les conditions générales d’utilisation a accepter sont bien longues et assez vagues. Le fait est que ce type d’enceinte (comme tous les autres type d’assistants connectés au passage) écoute en permanence l’environnement sonore et que ces données sont envoyées aux constructeurs. Elles sont aussi potentiellement écoutées et analysées par une équipe dédiée (appelée les « transcribeurs » chez Google par exemple) voir par une IA dans la foulée. Toutes les données présentant un intérêt permettant de localiser l’utilisateur ou de l’identifier sont précieusement stockées. Certaines conversations privées révèlent forcément des informations critiques exploitables !

Ainsi, au mois d’avril, on apprenait via une enquête publiée sur Bloomerg que les enceintes Echo utilisant l’assistant vocal Alexa d’Amazon envoient les enregistrements vocaux à des équipes de salariés chargés de l’analyse. Par « conversations » Amazon entend non seulement les échanges directs avec les appareils mais aussi les bruits de fond de la pièce !

Ce mois-ci, c’est du côté des Google Home que l’actualité se focalise, alors que l’on apprend que des milliers de salariés sont dédiés à l’analyse vocale. Ce sont ici de véritables scandales, surtout lorsque l’on sait qu’il n’y a pas d’information ou d’avertissement pour les utilisateurs qui achètent ce genre de matériel invasif. Et pour cause, cela ferait peur et ces gadgets deviendraient littéralement invendables !

Dans la récente affaire impliquant Google, on apprend qu’un certain volumes d’enregistrements capturés possèdent des informations privés sensibles : conversations privées dans la chambre à coucher, conversations entre parents et enfants ou conversations professionnelles avec données confidentielles… Certaines discussions intégraient des éléments sur la santé des utilisateurs qui demandaient des renseignements par voix à leur assistant permettant ainsi d’extrapoler sur l’état général de l’utilisateur. Aucune limite.

PIA VPN

Et n’allez pas croire que les données sont anonymes ! En effet, chaque appareil communique son numéro de série unique et l’identifiant de l’utilisateur enregistré (nom ou e-mail). La position géographique peut être ajoutée aussi grâce à la connexion Internet. Ne pensez pas non plus être sauvé par le RGPD européen… car d’après les conclusions des chercheurs, les archives d’enregistrements sont bien conservés par Amazon et Google et non supprimables en un clic comme certains vendeurs le laissent croire… business is business ! Sans compter lorsque des « bugs » se produisent et que les données personnelles sont accidentellement partagées avec des inconnus… ou les risques de piratage.

Toutes ces informations semblent aussi être valables pour l’assistant vocal Cortana de Microsoft… lisez donc ce témoignage éloquent d’une ancienne « transcripteuse » interviewée par la Quadrature du Net.

La sécurité des données et la confidentialité n’est clairement pas la préoccupation des GAFAM. Leur business modèle n’est pas basé sur le respect de la vie privée et la non-intrusion, c’est en fait tout le contraire…

Le cas des smartphones espions

Notons au passage que les derniers smartphones sont désormais équipés d’assistant vocaux intelligents qui vous écoutent aussi en permanence si vous ne les désactivez pas ! Ainsi il s’agit de Google Assistant (OK Google) pour les smartphones sous Android et de Siri pour les produits Apple. 

Voici la procédure pour désactiver OK Google :

  • Ouvrez l’application Google
  • Appuyez sur « … Plus » en bas à droite de l’écran pour accéder au menu puis sur Paramètres
  •  Sélectionnez Voix dans la liste et désactivez tout.

Il est aussi possible de le désactiver via l’assistant lui-même :

  • Appuyez sur « … Plus » en haut à droite de l’écran puis sur Paramètres
  • Appuyez sur « Téléphone »
  • Basculez sur OFF le curseur « Accès avec Voice Match »
  • Basculez sur OFF le curseur « Assistant Google ».

Pour ce qui est de Siri, voici la procédure :

  • Allez dans Réglages.
  • Descendez, et sélectionnez Siri.
  • Puis, désactivez Siri, en poussant le curseur vers la gauche.
  • Enfin, confirmez cette étape en appuyant sur « Désactiver Siri ».

Enfin, si vous avez un PC sous Windows 10, sachez qu’il faut aussi se battre pour désactiver Cortana, profondément intégré et protégé au sien du système : l’usage d’un utilitaire dédié est obligatoire pour s’en sortir ! On peut citer Win10AntiTracking, Ultimate Windows Tweaker, DoNotSpy10, etc. le mieux étant au passage de supprimer tous les services de type mouchards et la télémétrie ! Ce site vous dresse un bilan complet des utilitaires et actions possible pour nettoyer l’OS des différents espions.

Reste aussi que les objets connectés se multiplient à vitesse grand V : TV connectées, montres connectées, électroménager connecté, serrures connectées, maisons connectées, caméras connectées, ampoules connectées, thermostats connectés, balances connectées, bracelets sportif connectés, et même sextoys connectés ! Bien entendu, la liste est loin, très loin d’être exhaustive… il est plus que temps de s’interroger sur les enjeux et les dangers liés à ses objets hautement invasifs.

Quoi qu’il en soit, la Commission nationale informatique et libertés (CNIL) rappelle que les « assistants vocaux » sont « connectés à votre vie privée ». Et recommande explicitement de couper le micro de son assistant vocal « quand on ne s’en sert pas ».  Mais le mieux est de ne jamais faire rentrer chez soi ce genre d’espion, du moins si vous tenez un tant soit peu à votre vie privée… et gardez bien en tête que rien n’a jamais été aussi lucratif que le pillage actuel de la vie privée des citoyens !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 5,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , , , , ,


Vos réactions
  1. Sjsmmd

    Pour une puissance mondiale comme Google ? Rien du tout…

  2. rgthyj

    Et une plainte contre google et cie ca donnerait quoi?

Ils parlent du sujet :

  1. […] Source : Enceintes connectées Google, Amazon et cie : Bannissez d’urgence ces espions ! | UnderNews […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.