Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Suite à un refus de coopération avec les autorités Brésiliennes, WhatsApp s’est vu bloquer par l’ensemble des FAI du pays suite à une décision de justice. Chantage au refus de transmission d’informations chiffrées ?

Un juge brésilien a ordonné lundi à l’ensemble des opérateurs Télécoms du pays de bloquer l’accès à l’application de messagerie instantanée sécurisée WhatsApp pendant 72 heures pour rétention d’informations dans le cadre d’une enquête policière. WhatsApp est utilisé par près de 100 millions de personnes au Brésil (installé sur 90% des smartphones) et il s’agit du second blocage que l’application subit au Brésil après celui ayant eu lieu pendant 12 heures en décembre 2015.

« Nous avons ordonné le blocage de WhatsApp à partir de 14h ce lundi« , a déclaré à l’AFP un porte-parole de ce tribunal.

WhatsApp a été bloqué sur ordre d’un juge de la ville de Lagarto qui accuse Facebook, propriétaire de l’application, de ne pas avoir fourni d’informations sur une bande de trafiquants de drogue locale. Les cinq opérateurs de téléphonie brésiliens (TIM, Oi, Vivo, Claro et Nextel) ont respecté l’ordre judiciaire afin d’éviter une amende de 127000 euros par jour.

Fin du blocage de WhatsApp

ExpressVPN

Hier soir à l’heure brésilienne, le blocage de l’application WhatsApp a pris fin, après seulement 24 heures de blocage. La raison ? Le nouveau recours de WhatsApp a été accepté par le tribunal du Sergipe alors que le premier avait échoué :

 « WhatsApp a présenté un nouveau recours ce matin qui a été accepté et qui a levé le blocage« , a expliqué un responsable de cette messagerie utilisée par plus de 100 millions de Brésiliens. Il n’a pas manqué de faire une réflexion concernant le liberté d’expression au Brésil : « Cela dit, l’idée que tout le monde au Brésil peut se voir refuser la liberté de communiquer de la manière qu’il veut est très effrayante dans une démocratie.« 

Les responsables de WhatsApp ont avancé le fait qu’il ne posséderaient pas les informations demandées par les autorités.

« Je suis sidéré que nos efforts pour protéger les données des gens provoquent une décision si extrême de la part d’un juge, qui punit chaque utilisateur de WhatsApp au Brésil« , avait commenté Mark Zuckerberg, PDG de Facebook.

Les enjeux du chiffrement

 

WhatsApp a depuis quelques temps déployé le chiffrement complet de sa messagerie afin de protéger efficacement la confidentialité des échanges des utilisateurs. Suite à cette affaire, les brésiliens sont encouragés à signer la pétition sur Change.org demandant d’empêcher le blocage jugé inconstitutionnel de services en ligne dans le pays.

On notera aussi que le site Web de la justice de l’Etat de Sergipe ne fonctionnait plus depuis lundi. Des pirates informatiques se disant de la mouvance Anonymous Brésil ont affirmé à travers leur compte Twitter (@anonopsbrazil) qu’ils protestaient ainsi contre le blocage de WhatsApp.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...

Mots clés : , , , , , ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.