Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Suite aux récentes restrictions à l’encontre des services de partage de fichiers illégaux, Mastercard et Visa ont commencé à prendre des mesures contre les fournisseurs de VPN. Cette semaine, le système de paiement suédois Payson a coupé l’accès aux services d’anonymisation après avoir reçu l’ordre de le faire par les sociétés de cartes de crédit.

ExpressVPN

Le fournisseur VPN iPredator est l’un des plus touchés et son fondateur, Peter Sunde, a déclaré qu’il envisage une action en justice pour obtenir le déblocage du service. Notons que les fournisseurs de paiement sont de plus en plus nombreux à prendre des mesures contre les sites et services qui sont liés à la violation des droits d’auteur, surtout après plusieurs études pointant du doigt l’efficacité de cette méthode, permettant de porter un coup dur à la principal motivation des administrateurs : l’appât du gain.

Il y a une règle non écrite qui stipule que Mastercard et Visa n’acceptent pas les sites qui ont un programme d’affiliation et PayPal a récemment rejeté presque tous les cyberlockers (hébergeur de fichiers) ces derniers mois.

Il s’avère maintenant que ces politiques que l’on peut qualifier de “borderline” visent aussi les fournisseurs de VPN et d’autres services d’anonymat en ligne. Les clients du prestataire de paiement suédois Payson ont reçu un courriel indiquant que “les services VPN ne sont plus autorisés à accepter des paiements Visa et Mastercard en raison d’un changement de politique récent”.

“Payson a reçu des restrictions contre l’anonymisation (y compris les services VPN). En conséquence Payson ne peut malheureusement plus donner à ses clients la possibilité de payer ces derniers via leurs cartes de crédit (VISA ou MasterCard)”.

La nouvelle politique est entrée en vigueur lundi, laissant aux clients une fenêtre de deux jours pour trouver une solution. Alors que l’e-mail reste vague sur les raisons pour lesquelles cette décision radicale a été prise, Payson a confirmé dans un appel téléphonique qu’il se conformait à un besoin urgent de Visa et Mastercard de cesser d’accepter des paiements pour les services VPN…

L’un des clients les plus importants n’est autre que iPredator VPN, lancé par le co-fondateur de The Pirate Bay, Peter Sunde et ses amis. Sunde indique qu’il est déconcerté par la décision, qu’il considère cela comme pouvant être un effort pour empêcher le public de couvrir leurs traces en ligne et ainsi de prévenir l’espionnage gouvernemental.

Cela signifie que les entreprises américaines obligent les entreprises non-américaines à ne pas autoriser les gens à protester pour préserver leur vie privée et d’être anonyme, et donc la NSA peut espionner encore plus. C’est juste fou !“, déclare Sunde.

Sunde explique que iPredator aura toujours beaucoup d’autres options de paiement, mais considère comme un outrage que Mastercard et Visa aient apparemment décidé d’interdire une technologie parfaitement légale :

Pour iPredator il y a toujours d’autres méthodes de paiement, comme Bitcoin, mais il est fou de censurer un système totalement légitime qui est là pour éviter la censure et de la surveillance“, explique Sunde.

En dépit de ces alternatives, Sunde ne va pas rester les bras croisés. Il informe que Ipredator envisage une action en justice, en citant la victoire de Wikileaks contre les sociétés de cartes de crédit.

Ipredator est loin d’être le seul fournisseur VPN qui est affecté par ce changement de politique. Anonine, Mullvad, VPNTunnel, Privatvpn et plusieurs autres utilisent aussi les services de Payson.

A ce stade, il est difficile de comprendre pourquoi les deux sociétés prennent position contre les services d’anonymat. Il semble probable que l’industrie ou les autorités ont fait pression pour le changement de politique, le tout, sans ébruiter l’affaire. Cependant, avec le scandale actuel de PRISM et de la menace qui pèse sur notre vie privée, cette décision intervient à un moment vraiment étrange.

La monnaie virtuelle serait-elle désormais le seul moyen de garder un minimum d’anonymat ? Continuerons-nous à nous laisser dicter ce que l’on doit acheter avec notre propre argent par les banques et tous leurs services payants ? Tout simplement impensable et abusif. Cela donne envie de laisser tomber totalement les CB et de revenir au bon vieux cash intraçable !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, note : 5,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , ,


Vos réactions
  1. UnderNews UnderNews

    Vous pouvez désormais consulter le comparatif VPN présent sur UnderNews afin de faire le bon choix pour protéger votre anonymat et vos libertés : https://www.undernews.fr/comparatifs-vpn

  2. lucas.p

    Cette article montre la toute puissances des multinationales et leur influence énorme. Il est probable que dans quelques années nos démocratie de façade soit complétement à la solde de ces compagnies.

  3. kevinxd11

    je ne comprend vraiment pas cette loi , elle ne vise meme pas à empecher leur activité sachant que comme ils l’ont dit Bitcoin existe et de toute maniere payer en utilisant une monaie virtuelle est encore une fois plus anonyme

  4. Unknow

    Visiblement c’est plus un blocage au niveau de la banque partenaire de payson (ex alertpay) que un blocage des VPN.
    En effet, les autres fournisseur VPN n’ont pas eu de problème de ce genre. De plus Alertpay est connu pour avoir était un fournisseur de paiement “mitigé” , j’entend par là que il y’a déjà eu un moment ou ils ne proposé plus du tout VISA sur leur plateforme pour des modifications du contrat avec leur banque.





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.