Action en justice contre Google et le suivi en mode navigation privée de Chrome

0

Google fait face à une action en justice qui pourrait lui couter 5 milliards de dollars pour avoir prétendument suivi les activités de navigation lorsque le mode navigation privée de Chrome est activé.

Google a introduit le mode navigation privée dans Chrome pour empêcher le navigateur de stocker des cookies ou l’historique de navigation lorsque vous surfez sur le Web. Cependant, il s’avère que le géant de la technologie a fait des déclarations importantes, indiquant que l’internaute n’était pas vraiment protégé du tracking même lorsqu’il navigue en privé avec le mode Incognito. Le recours collectif accusant Google d’avoir déformé les fonctionnalités de confidentialité de Chrome et de suivre les activités en ligne des utilisateurs a été déposé mardi devant le tribunal de district américain du district nord de la Californie et les plaignants demandent 5 milliards de dollars de dommages-intérêts, soit 5 000 dollars pour chacun des utilisateurs du mode Incognito depuis juin 2016.

Il convient de noter qu’en 2018, le moteur de recherche Internet DuckDuckGo, qui met l’accent sur la protection de la vie privée des chercheurs, a publié une étude affirmant que les recherches Google en mode navigation privée ne sont pas réellement privées et que la société « adapte les résultats de la recherche quel que soit le mode de navigation ». Maintenant, selon le dossier judiciaire d’accusation, Google se trouve constamment à suivre et à collecter les historiques de navigation et les activités Web des utilisateurs, quelles que soient les « garanties que les consommateurs prennent pour protéger la confidentialité de leurs données ».

Cela contraste fortement avec l’affirmation de Google selon laquelle les utilisateurs peuvent contrôler les informations qu’ils souhaitent partager ou collecter lorsqu’ils utilisent Chrome. Le dossier a également révélé que chaque fois qu’un utilisateur ouvre un nouvel onglet de navigation privée, les sites Web peuvent collecter des informations sur l’activité de navigation pour cette session. Il convient de noter que l’onglet du mode de navigation privée affiche une clause de non-responsabilité selon laquelle une partie de l’activité peut être visible par les FAI, les serveurs Web visités, les employeurs et les établissements scolaires. Cependant, les trois plaignants ont allégué que Google violait la loi fédérale sur l’écoute électronique et les lois californiennes sur la confidentialité, et que la renonciation affichée ne suffit pas.

En outre, le procès, déposé à San Jose en Californie, allègue que la société mère de Google, Alphabet, a violé les lois sur la confidentialité en utilisant Google Ad Manager, Google Analytics et les plugins de site Web pour stocker des données à partir des versions mobile et de bureau de Chrome lorsque le mode navigation privée est activé.

Il est très peu probable que le procès en question soit couronné de succès en raison de l’avertissement affiché lorsqu’un utilisateur passe en mode navigation privée. Néanmoins, cela rappelle en temps opportun que le mode de navigation privée n’est rien d’autre qu’un gadget et qu’il est bien plus efficace d’abandonner Chrome pour un navigateur Web plus respectueux de la vie privée des utilisateurs comme Mozilla Firefox par exemple.

Par conséquent, au lieu de vous fier aveuglément à des fonctionnalités telles que le mode navigation privée, vous devez utiliser différentes mesures de sécurité pour protéger votre vie privée. Par exemple, vous pouvez utiliser un VPN pour rediriger le trafic Web via un serveur distant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.