vendredi 14 août 2020
Promotion Meilleur VPN 2020
Accueil Alertes Piratage chez Microsoft - Réactions

Piratage chez Microsoft – Réactions

Microsoft a confirmé une intrusion dans les services en ligne Outlook.com et Office 365, entre janvier et mars 2019. Selon l’éditeur, le contenu des mails n’a pas pu être consulté.

Microsoft a informé certains usagers de Outlook.com et de Office 365 d’une brèche de sécurité dans son service de messagerie en ligne suite au piratage du compte de l’un de ses agents en charge de l’assistance technique.Ci-dessous, la réaction de Ryan Kalember, Vice-Président Exécutif, Stratégie Cybersécurité chez Proofpoint :

« La récente confirmation de la compromission de comptes Office 365, chez Microsoft même, souligne le risque croissant de piratage de comptes dans le cloud à mesure que les cybercriminels ont recours à des leurres de hameçonnage plus créatifs, s’appuient sur des techniques ciblées comme la pulvérisation de mots de passe (password spraying) et trouvent de nouveaux moyens de contourner l’authentification multifactorielle. En observant des déploiements d’Office 365 pendant 6 mois, nous avons remarqué que 72 % des usagers étaient ciblés par des acteurs de la menace et que 40 % avaient au moins un compte compromis dans leur environnement.

Un seul compte compromis pouvant causer de nombreux dégâts, les cybercriminels ciblent souvent des employés qui sont situés au cœur d’une organisation et qui ne sont pas nécessairement connus ou activement suivis par l’équipe de sécurité, plutôt que de cibler l’infrastructure même de l’entreprise. Les comptes d’employés du service client sont ainsi particulièrement ciblés, en raison de leur niveau d’accès aux informations d’identification, et parce que ces utilisateurs doivent souvent interagir avec des liens et des pièces jointes non fiables dans le cadre de leur activité. Les comptes partagés (tels que customerservice@company.com ou support@company.com) sont également des cibles de choix, car ces boîtes aux lettres partagées atteignent de nombreux utilisateurs et sont difficiles à protéger avec une authentification multifactorielle. »

L’intrusion aurait donc durée pendant 3 mois et Microsoft indique que les assaillants ont pu consulter les adresses e-mail des comptes, les noms de dossiers et l’indicateur d’objet des courriels, mais pas leur contenu ni les pièces jointes. A ce jour, aucune information précise sur le nombre de comptes utilisateurs concernés n’a filtré ! On ne peut que lire qu’il s’agit d’un “nombre limité d’utilisateurs”… mystère donc :

Nos données indiquent que l’information relative au compte (mais pas le contenu des courriels) aurait pu être consultée, mais Microsoft n’a aucune indication de la raison pour laquelle cette information a été consultée ou de la façon dont elle a pu être utilisée”, explique l’éditeur dans son message adressé aux utilisateurs de Outlook.com concernés par l’attaque.

Bien que les pirates n’aient, selon Microsoft, pas dérobé les identifiants de connexion, les victimes sont invitées à changer leur mot de passe par mesure de sécurité.

UnderNewshttps://www.undernews.fr/
Administrateur et fondateur du site UnderNews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -Express VPN

Derniers articles

Ransomware Maze : Après LG et Xerox, au tour de Canon d’être piégé

Le groupe de cybercriminels exploitant le ransomware Maze poursuit ses actions et agrandit son tableau de chasse en ajoutant Canon avec à la clé un vol de 10 To de données à l'entreprise après infection de ses systèmes informatiques.

400 vulnérabilités pourraient transformer 3 milliards de téléphones Android en espions

L'alerte est donnée : il existe plus de 400 vulnérabilités sur la puce Snapdragon de Qualcomm qui peuvent être exploitées sans l'intervention des propriétaires, explique Slava Makkaveev de Check Point.

Le gouvernement américain met en garde contre une nouvelle souche du virus chinois “Taidoor”

Les agences de renseignement américaines ont publié des informations sur une nouvelle variante du virus informatique vieux de 12 ans utilisé par les pirates informatiques parrainés par l'État chinois et ciblant les gouvernements, les entreprises et les groupes de réflexion.

Vacances d’été : profitez-en pour faire du ménage dans votre vie numérique

Après une longue période de confinement, et avant les vacances d’été, c’est le moment idéal pour effectuer un grand nettoyage ! Cela concerne aussi bien nos placards que notre vie numérique. Petit tour d'horizon et conseils pour se débarrasser de vos déchets  numériques.