Publié par UnderNews Actu

Actuellement, une augmentation des propositions du marché souterrain concernant les serveurs SMTP pare-balles infogérés dédiés au spam est observée. Les cybercriminels gérant ces services tentent de diversifier leurs services pour attirer plus de clients.

Le chercheur en sécurité Dancho Danchev publie une étude du marché criminel des services clandestins dédiés au spam massif à grande échelle. Plus particulièrement, l’offre concernant les serveurs SMTP de spam prêts à l’usage pour n’importe quel  cybercriminel débutant ainsi que les serveurs SMTP pare-balles, qui représentent une méthode de propagation efficace et assez prisées par les professionnels du cybercrime.

HMA Pro VPN

Le système de tarification utilisée par le cybercriminel derrière le service :

cybercrime_spam_bulletproof_smtp_server

Il paraît évident que le manque de bande passante de ce système par rapport à celle d’un botnet va être bloquant pour un cybercriminel voulant envoyer des dizaines de millions de courriels frauduleux et/ou malveillant quotidiennement. Cependant, en termes d’attaques ciblées sur un segment de marché potentiel peut suffire pour attirer l’intérêt des cybercriminels, surtout si ces derniers ont l’assurance de voir leurs mails délivrés dans les boîtes de réception et non en spam.

La dématérialisation de ces outils de spamming semble montrer que les cybercriminels utilisant le spam comme technique de prédilection ont encore de beaux jours devant eux. Les serveurs SMTP pare-balles semblent en effet être un bon moyen d’atteindre les victimes potentielles.

 

Source : WebRoot
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Buzz
  • MySpace
  • Yahoo Buzz
  • Technorati
  • Netvibes
  • Delicious
  • Digg
  • Windows Live
  • LinkedIn
  • E-Mail

Recherches en relation :

  • droit serveur smtp
  • smtp spaming
  • spam de prêt

Classé dans : Spam

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...Loading...

Mots clés : , , ,

ARTICLE PRECEDENT

ARTICLE SUIVANT


Vos réactions

Connexion via :




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.