jeudi 1 octobre 2020
Promotion Meilleur VPN 2020
Tags Collecte IP

Tag: collecte IP

Affaire TMG : la rhétorique hilarante (ou pas) du lobby du disque

TMG a donc communiqué. Pour la première fois, ou presque, depuis le lancement de la riposte graduée, la société nantaise chargée par les ayants droit de collecter les adresses IP s'est ouverte à la presse.

La CNIL n’a aucune explication a donner face aux relevés d’IP

La CNIL estime que même en l'absence d'observations du gouvernement, l'autorisation qu'elle a délivrée aux ayants droit pour la collecte des adresses IP est légale. Mais elle ne répond qu'au doute sur un vice de forme, qui n'est qu'un aspect du risque d'invalidité que nous avions soulevé. Et surtout, elle estime ne devoir rendre aucun compte à ceux dont les adresses IP pourraient un jour être envoyées à l'Hadopi, alors qu'elle semble avoir fait volte-face.
- Advertisment -Express VPN

Most Read

La subvention Facebook pour les entreprises impactées par la Covid-19 fait l’objet de tentatives d’escroquerie

A peine annoncée, la subvention proposée par Facebook pour les entreprises impactées par la pandémie a été l’objet de tentatives d’escroquerie.

Lancement d’Amazon One : quels enjeux de cybersécurité dans l’utilisation de données biométriques ?

Amazon vient d’annoncer le lancement d’Amazon One, une technologie sans contact qui permet aux clients des magasins physiques du géant américain de payer avec la paume de la main. Mais cette technologie reposant sur l’utilisation de données biométriques soulève un certain nombre de questions en matière de cybersécurité.

Le malware Joker joue à cache-cache avec Google Play

Joker est l’un des plus importants malwares qui ciblent en permanence les appareils Android et bien qu’il soit très connu, il continue à se frayer un chemin sur le marché des applications officielles de Google.

Cybersécurité – L’art de la défense en profondeur

Après Stuxnet et Industroyer, voici venu le temps du ramsomware Ekans. Conçu pour s’attaquer aux installations industrielles, et plus spécifiquement aux logiciels permettant le contrôle des automates et fonctionnant sous Windows, ce programme malveillant prend en otage ses victimes et exige en retour une rançon. Compte tenu du contexte, la moindre paralysie peut coûter très cher, conduisant les victimes à payer.