Un million d’adresses e-mail se vendent 25 dollars, selon McAfee

0

Il n’y a pas que HP qui brade ses produits, les pirates aussi. D’après le McAfee Threat Report du deuxième trimestre 2011, l’achat d’adresses e-mail est vraiment très abordable. On y découvre aussi les dernières tendances en matière de sécurité informatique, comme l’augmentation des malwares mobiles.

Ainsi, par rapport au précédent trimestre, le nombre de logiciels malveillants pour Android détectés a augmenté de 76%. Ce qui fait de cette plateforme l’OS mobile le plus attaqué. Egalement, les outils permettant de créer ce type de malwares fleurissent dans les marchés underground.

McAfee estime que près de 55.000 nouveaux malwares sont créés chaque jour. Si ce taux de croissance restait stable, le catalogue de l’éditeur pourrait dépasser les 75 millions de signatures d’ici à la fin de l’année (il en contient actuellement 65 millions).

L’année 2011 a aussi vu l’apparition des premiers malwares ciblant Mac OS X, preuve de la popularité montante des ordinateurs d’Apple. Ces derniers mois montrent également que les attaques tendent à se sophistiquer et à devenir plus furtives.

Et puis la première moitié de 2011 a surtout été l’année des groupes hacktivistes, comme LulzSec et les Anonymous, qui ont fait trembler et qui continuent de faire trembler les plus grands acteurs de l’industrie informatique (entre autres domaines).

Enfin, le rapport révèle les prix pratiqués par les hackers. On apprend ainsi qu’aux Etats-Unis, une liste de 1 million d’adresses e-mail se vend 25 dollars (soit 17 euros). Au Royaume-Uni, 1.5 million d’adresses valent 100 dollars.

Seule bonne nouvelle pour conclure ce rapport : les spams, qui se retrouvent au niveau le plus bas de leur histoire suite au démantèlement du botnet Rustock. Mais les chiffres devraient augmenter de nouveau, les cybercriminels étant en train d’organiser l’après Rustock.

 

Source : L’Informaticien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.