Surveiller pour simplifier la tâche des administrateurs de centres de données

0
76

Qu’est-ce qui fait vivre une entreprise ? Pour les administrateurs informatiques, la réponse est claire : la salle des serveurs ou le centre de données est souvent considéré comme le cœur de l’entreprise. En effet, c’est là que sont gérés l’ensemble de l’infrastructure informatique et le réseau de l’entreprise. D’où l’importance des mesures à prendre pour protéger et surveiller en permanence le centre de données. En cas de panne ou de dysfonctionnement, l’ensemble des opérations peut, dans le pire des cas, se retrouver complètement paralysé.

Convaincues que de telles défaillances peuvent être évitées grâce à une surveillance globale, de nombreuses entreprises ont déjà adopté une stratégie 24/7 en ce sens en s’appuyant sur les outils adaptés. Elles sont ainsi en mesure de garder un œil constant sur l’état des appareils tels que les serveurs, les commutateurs, les ordinateurs et les routeurs. En outre, une alarme se déclenche automatiquement en cas de dépassement de valeurs seuils définies par l’entreprise elle-même. Mais le centre de données est souvent doublement menacé : les chevaux de Troie, les virus et autres cybermenaces ne sont pas les seuls dangers susceptibles d’engendrer d’importants dégâts. Les facteurs environnementaux peuvent également avoir un impact négatif sur l’infrastructure. A l’image des médecins confrontés à une maladie encore inconnue, les administrateurs informatiques passent alors beaucoup de temps à essayer de trouver la cause sous-jacente aux symptômes.

Dommages dus aux influences environnementales

Les Datacenters ne sont pas seulement exposés aux dangers en provenance des réseaux. L’environnement représente également un risque sous-estimé. Dans certains cas, des modifications même minimes dans l’air – comme la température ou l’humidité – peuvent affecter négativement la fiabilité, les performances et la durée de vie des composants informatiques. Ainsi, un taux d’humidité trop élevé peut créer de la condensation à l’intérieur d’un serveur et entraîner des courts-circuits ou de la corrosion. Des températures trop hautes provoquent une réduction de la vitesse des processeurs ou l’arrêt des serveurs pour des raisons de sécurité. Avec un outil de surveillance, des capteurs peuvent être utilisés pour mesurer la température de la pièce, par exemple, et les résultats peuvent ensuite être compilés sur un tableau de bord central. En coup d’œil, les administrateurs système peuvent ainsi voir si l’augmentation de la température de l’unité centrale d’un serveur est liée à une augmentation à court terme de la charge informatique ou si la température de la pièce en est responsable. Des contre-mesures peuvent alors être prises plus rapidement, avant que d’autres composants ne soient également affectés. Une vue d’ensemble des sources d’erreur possibles raccourcit considérablement la recherche de pannes et évite ainsi des dommages consécutifs plus importants.

Regarder les risques en face

L’infrastructure informatique et les locaux sont souvent considérés comme des mondes séparés, placés sous la responsabilité d’équipes distinctes. En raison de cette séparation il est souvent difficile de disposer d’une vue unifiée de l’état de l’ensemble du centre de données. Disposer d’une surveillance centralisée permet de détecter, de localiser et de remédier plus rapidement aux incidents ou aux pannes touchant tel ou tel service. Les outils les plus modernes peuvent aider à surveiller la sécurité physique et matérielle au niveau du contrôle d’accès, l’alimentation et la distribution électrique ainsi que la climatisation, et ce 24 heures sur 24. Cela n’aide pas seulement à détecter les attaques de pirates informatiques : des capteurs environnementaux peuvent également être intégrés à la surveillance afin d’enregistrer tous les paramètres ambiants et environnementaux essentiels : température, humidité relative, point de rosée, monoxyde de carbone ainsi que mouvements et vibrations. Les différents capteurs détectent immédiatement les anomalies ou les écarts par rapport aux valeurs limites prédéfinies et les signalent instantanément au responsable. Les administrateurs informatiques sont également informés par e-mail, SMS ou notifications push et peuvent ainsi réagir immédiatement

Surveillance 24/7 – sans restriction

Pour s’assurer que la solution déployée surveille efficacement le centre de données et participe à la continuité des activités, certains aspects fondamentaux doivent être envisagés dès le début. Ainsi, outre la disponibilité du support technique, le fait de disposer de mises à jour régulières permanentes permet de pouvoir réagir immédiatement face à la moindre panne. Un système de gestion des droits est également important pour définir précisément les responsabilités. Des tableaux de bord clairs et des rapports flexibles aident également les administrateurs informatiques, et les équipes de direction, à prendre connaissance des résultats en un coup d’œil. Avec l’augmentation du télétravail, les responsables informatiques se sont tournés vers des solutions disponibles sous forme d’application qui leur permettent de garder un œil sur le datacenter et de réagir de n’importe où. Grâce à tous ces éléments, les équipes peuvent optimiser non seulement le datacenter, ainsi que sa sécurité, mais également utiliser de manière plus efficiente les ressources existantes afin de réduire durablement leurs coûts d’exploitation.

Premiers secours pour le centre de données

Le centre de données est souvent le point central d’une entreprise au sein duquel est souvent regroupée l’infrastructure informatique. Il est donc primordial de le protéger des risques liés aux cyberattaques, aux facteurs environnementaux ou aux personnes non autorisées. Une solution de surveillance globale, capable d’intégrer aussi bien les équipements que les applications, assure un fonctionnement sans faille du datacenter. Les interfaces permettent d’interroger l’état de l’appareil concerné ainsi que les facteurs environnementaux, les facteurs de sécurité ou les fonctions techniques. Ainsi, l’administrateur informatique peut surveiller presque toutes les zones de son centre de données 24 heures sur 24. Cela permet de garder à l’œil les points critiques du réseau, de collecter de manière centralisée les informations nécessaires à l’analyse de l’utilisation des ressources, et de réagir immédiatement en cas d’alerte ou de problème, avant qu’il ne soit trop tard.

Tribune par Fabien Pereira Vaz, Technical Sales Manager France chez Paessler AG

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.