Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Désormais, tout appareil peut être relié, chaque pièce peut bénéficier de sa propre installation sonore connectée et être surveillée à distance. Mais pour centraliser tous ces appareils et tous ces usages, il est indispensable de s’appuyer sur un serveur multimédia multifonctions.

Tribune par Anthony Geraldo, Directeur Marketing France chez QNAP Systems – La maison intelligente est – enfin – en train de devenir une réalité : il ne s’agit plus seulement de brancher des ampoules commandées depuis son smartphone  ou d’imprimer ses photos chez soi depuis une application mobile.

Un centre multimédia compatible et universel. La maison est avant tout un espace de détente pour toute la famille. Pour cela, rien ne vaut un centre multimédia connecté : il existe de nombreuses plateformes multimédia domestiques mais il est indispensable d’en choisir une compatible avec un maximum d’appareils, donnant accès aux plateformes les plus répandues. Parcourir ses photos, regarder ses vidéos, se connecter aux plateformes de streaming (vidéo ou audio), tout cela doit être possible facilement et rapidement, depuis une interface universelle. Sans oublier la possibilité de consulter ses contenus partout dans la maison, depuis n’importe quel type d’appareils : console de jeu, télévision connectée, smartphone, ordinateur, tablette, etc.

IPVanish

Sauvegarder ses contenus. Inutile de multiplier les appareils au sein du foyer : cette base multimédia doit intégrer un – ou plusieurs – disques durs afin de pouvoir héberger mais aussi sauvegarder les contenus multimédias en toute sécurité. Il existe désormais, pour ces bases multifonctions, des interfaces permettant de gérer ses collections de photos de façon intuitive. Mais aussi de télécharger des photos, créer des albums, des diaporamas, ajouter des balises ou des descriptions sur des clichés, configurer le partage par email ou sur les réseaux sociaux, etc.

Le particulier pourra notamment se tourner vers les NAS – serveurs en réseau multifonctions – qui vont plus loin qu’un simple centre multimédia. Sur certains modèles, il n’est même pas nécessaire de passer par un ordinateur ou un smartphone pour importer ses photos et vidéos maison : il suffit de brancher l’appareil ou la caméra au NAS et celui-ci va se charger d’importer et d’organiser le tout. La sauvegarde de tous ces contenus se fera ensuite de façon automatique et sécurisée.

La maison connectée comporte également, en 2017, toute une batterie de capteurs qui fournissent une grande quantité de données. Si certaines sont de nature éphémère, d’autres peuvent être conservées par l’utilisateur.  Pour cela, il est nécessaire de s’appuyer sur un serveur multifonctions capable de stocker – en un même lieu – les informations de ces appareils (station météo, appareil pour mesurer la qualité de l’air, thermocapteur pour gérer ses radiateurs, balance connectée ou même pot de fleur intelligent).

La sécurité, élément indispensable de la maison intelligente. Le foyer doit également être un lieu de tranquillité, de sécurité. Ces dernières années, le marché des caméras de surveillance domestiques a explosé et on trouve des modèles pour tous les goûts, toutes les attentes et à tous les prix. Les caméras haute résolution et les caméras fisheye devenant de plus en plus répandues, les fonctionnalités de ces appareils sont souvent très étudiées. Il s’agira de trouver un centre multimédia non seulement compatible avec ces appareils mais également capable d’améliorer la gestion des systèmes de surveillance.

Parmi les centres multimedia existant sur le marché actuel, certains modèles de NAS  peuvent procéder à la surveillance et à la lecture simultanée sur un écran HDMI en délivrant de la vidéo haute définition en temps réel : pas besoin de relier le tout à un ordinateur, un simple écran HD peut suffire. Il faut pouvoir disposer d’une interface de contrôle et de navigation afin de parcourir une séquence à l’aide d’un simple curseur. Si une caméra fisheye est installée, il existe une technologie de correction de distorsion générique agissant sans affecter les enregistrements d’origine. Sur une prise de vue par une caméra haute résolution, il est possible de déterminer une zone de rognage pour recadrer une partie de la capture vidéo et se concentrer ainsi sur certaines zones de l’image.

Il est même possible de créer une caméra virtuelle indépendante de la caméra physique qui ne se concentrera que sur la partie rognée, limitant ainsi les coûts d’installation d’une deuxième caméra de surveillance. Enfin, les technologies d’enregistrement intelligent sont capables, par exemple, de passer automatiquement en haute résolution lorsqu’une alarme retentit, pour un plus haut niveau de détails. De quoi, une fois encore, réaliser des économies d’investissements dans des disques durs trop volumineux.

Autre atout des logiciels intégrés à certains modèles de NAS : une option détection des mouvements. Ainsi, même avec une caméra « basique », le logiciel analyse les images en temps réel et peut enregistrer tout mouvement imprévu. Une alerte est, en parallèle, envoyée au propriétaire qui peut ainsi vérifier si ce mouvement est suspect ou anodin.

Bien d’autres usages liés à la maison intelligente font d’un NAS nouvelle génération la centrale connectée idéale pour le domicile : la restauration facile de ses données en cas d’incident informatique, l’accès au Cloud privé et aux réseaux à distance via une interface adaptée, la gestion des utilisateurs (contrôle parental), le tout – une fois encore – accessible depuis tous les types de supports. La maison de demain sera ultra-connectée c’est une certitude, mais il faut dès à présent envisager la gestion de tous ces appareils, ce qu’un NAS offre facilement et en toute sécurité.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...

Mots clés : , , , ,


Vos réactions