La communauté des gamers est la plus exposée aux Trojans via Bitcoins

0

Alors que les attaques par déni de service et l’envoi de spams restent encore les moyens les plus efficaces de rentabiliser un Botnet à grande échelle, les cybergangs ont aussi prêté attention au système monétaire peer-to-peer Bitcoin.

A début du mois d’août, le laboratoire Bitdefender a découvert un cheval de Troie mineur intitulé Trojan.Antiminer.A. Son but : corrompre les machines afin de créer une armée de PC infectés et utiliser leurs ressources pour produire de l’argent virtuel. Le cheval de Troie déploie discrètement Bitcoin qui utilise le processeur graphique de la machine pour calculer la monnaie virtuelle.

Inspiré par le taux de change  du « Bitcoin » qui est d’un pour 15 $US, les escrocs ont jeté leur dévolu sur des systèmes informatiques dont les processeurs graphiques sont assez puissants pour s’enrichir facilement. La communauté du jeu est donc très exposée à ces menaces, depuis que les jeux de dernière génération sur le marché exigent des configurations puissantes pour supporter les dernières évolutions graphiques. 

« S’il vous arrive de télécharger des jeux piratés via des torrents ou d’autres services de partage P2P, vous augmentez sérieusement les chances de devenir une victime de ce cheval de Troie lucratif. Nous vous conseillons de surveiller tout signe suspect d’infection sur votre système, surtout si vous constatez  une  perte de vitesse d’affichage », conseille Catalin Cosoi, Directeur Technique du Laboratoire Bitdefender. « La tâche du cheval de Troie est amplement facilitée par le fait que les hardcore gamers n’utilisent pas de solutions antivirus car ils les perçoivent comme des programmes qui ralentissent leur ordinateur« , a t-il poursuivi.

Il est vraisemblable qu’un seul Trojan mineur (même installé sur la carte graphique la plus performante qui soit) ne peut calculer qu’un nombre limité de Bitcoins par jour. Voilà pourquoi les cerveaux derrière cette opération ciblent un nombre important d’ordinateurs pour traiter de grandes quantités de hachages transformés en Bitcoins. Il est évident que plus les ordinateurs engrangent de l’argent virtuel plus cela augmente les chances de recevoir une participation hasardeuse à l’effort collectif.  

Si le concept de Bitcoin vous semble compliqué, il s’agit d’une monnaie virtuelle cryptographique destinée à effectuer des transactions sur Internet tout protégeant votre identité. Ces échanges peuvent être réalisés anonymement dans la mesure il n’y a pas de réelle identité associée au compte en ligne. De plus il n’existe aucune autorité bancaire et étatique pour superviser la production ou l’utilisation de cette monnaie numérique.

Cette attaque se résume à piocher dans le tiroir caisse géré par Bitcoin. Nous avons déjà observé une série d’incidents au cours desquels les cybercriminels ont tenté d’infiltrer le système et nous nous attendons à une activité malveillante en hausse autour de l’exploitation de Bitcoin grâce aux ressources informatiques des utilisateurs imprudents.

Téléchargez dès maintenant l’outil de suppression des Trojan.Antiminer.A!

 

Source : MalwareCity

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.